A la recherche d’oiseaux rares

Jacaranda

La machine de l’Etat est en train de se gripper. Malgré toute la détermination affichée par le chef de l’Etat et le Premier ministre, les résultats ne suivent pas. Presque un an après son installation, le régime ne peut pas se targuer d’avancées spectaculaires et doit même faire face aux critiques. Aux grands maux, les grands remèdes. C’est donc par voie d’appels à candidatures que vont être pourvus les hauts emplois de l’Etat. Madagascar doit donc être géré comme une entreprise et le recrutement doit être fait par des chasseurs de têtes.

A la recherche d’oiseaux rares

La décision a été prise en conseil des ministres et elle signifie le désaveu de tous ceux qui mettent en œuvre les directives du chef de l’Etat. Le cap est fixé par ce dernier, mais comme on dit, il y a loin de la coupe aux lèvres, les résultats ne suivent pas. Les exécutants ne sont pas capables de réaliser les objectifs fixés. C’est donc une décision radicale qui a été prise : trouver les hommes et les femmes capables de mettre en œuvre les « velirano » du chef de l’Etat par le biais d’un cabinet de recrutement. Les critères que doivent remplir les candidats sont extrêmement difficiles à satisfaire, mais les postes à pourvoir nécessitent un haut niveau de qualification. Le chef de l’Etat ne veut plus de tergiversations et aimerait que la population sente de véritables avancées dans la manière de gérer les affaires nationales. C’est finalement la même méthode que celle de l’ancien président Marc Ravalomanana qui va être mise en œuvre. L’efficacité et le savoir-faire vont primer. Il faudra des hommes et des femmes habitués à la gestion de crise. On sait qu’il existe des personnes compétentes à Madagascar, mais il faut savoir où les trouver. Il ne faut cependant pas tenir compte simplement des diplômes des postulants et de leurs expériences dans de grandes entreprises étrangères, mais ils doivent être capables de s’adapter au contexte malgache. Il faudra savoir trouver ces oiseaux rares aptes à mettre le pays sur les rails du développement.

Patrice RABE

Share This Post

9 Comments - Write a Comment

  1. Mahereza izay mazoto. Ireto mpiara-miasa amin’ny président be vava be ireto ve hanaiky an’izany ? Fingana tsisy farany angamba raha tonga ao. Sady président mpanongana izany capable du pire e. Asa anefa izay te hatao sorona ao ?

  2. @ Ralay alias JO BRANDON

     » Cause toujours tu m’intéresses !  » Les Tiko boys de vrais malfrats ont pris la poudre d’escampette comme Carlos GHOSN !

  3. @RAKOTONIRAINY
    Sarkozy est le mentor de ANR… donc….
    @MARC
    Ben il faut dire que si tous les MAPAR sont de meme acabit que vous, je pense meme que mon mpivarotra mofo gasy a toutes ses chances.
    C’est bien que le gouvernement se rende compte qu’il manque de cerveau… pourtant pendant le debat presidentiel, ANR a bien dit que les techniciens et les fonds etaient prets…. aurait-il menti?
    Cote cerveau, le TIM surpasse largement le MAPAR, rien qu a voir que sont devenus les anciens tiko boys.

  4. @ Ralay alias JO BRANDON

    Il faut le soigner car il n’a pas toute sa tête votre copain BELOBAKA zanak’i dada comme vous ! On vous convie d’envoyer aussi un CV et le président va apprécier votre « Hasina » et votre  » monarchie constitutionnelle  » avec votre Bac niveau Lalao Ravalomanana …

  5. @ RASOULOU

    Vaut mieux bosser avec des compétences du même bord politique et pas de copinage . Le fantasme des réseaux style Sarkozy n’a pas droit de cité…

  6. President « dondrona » ka hrraraotin’ ireo ministre ireo ! kkkkk Ministre manan diplaoma ambony , ra « prezy » Bac – 50 kkkkk Aiza ka tsy ho fitahin’olona fotsiny sahala@ nataon’i Macron azy mikasika ny  » iles éparses » kkk

  7. Donc apres un an, on constate qu’on a pas les competences intellectuelles pour diriger le pays. Je croyais que les techniciens et financements etaient deja disponibles. Comme quoi, le MAPAR n’est qu’un ramassis de politiciens, aucun technicien.

  8. Adieu les « kitrano an-trano »: très bien….Mais le mode de travail par réseau reste toujours de mise partout dans le monde entier…vaut mieux travailler avec des gens de son camp et de même philosophie de pensée !…sinon c’est la pagaille!

  9. Un point de vue journalistique comme tant d’autres avec des raccourcis vite faits . Non c’est le jour et la nuit dans l’approche conceptuelle car Ravalomanana avec ces TIKO BOYS étaient là pour une emprise tentaculaire de tous les secteurs de l’économie . L’initiative actuelle du PRM a une vocation anticipative certainement pour les grands projets et chantiers à venir qui nécessitent de ressources humaines compétentes et intègres .

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.