Coronavirus : une mobilisation à l’échelle mondiale 

Jusqu’à présent , aucun cas de contamination de coronavirus n’a été détecté à Madagascar selon les informations officielles. Les mesures de précaution ont été renforcées dans les aéroports et les ports malgaches. L’ACM  a augmenté le nombre d’agents assurant les contrôles des entrées sur le territoire. La vigilance a donc été renforcée au fur et à mesure de  l’évolution de la situation dans le monde. Cette gradation opérée dans la mobilisation  des moyens humains est somme toute normale, mais on se demande si cela suffira au vu des nouvelles alarmantes qui nous parviennent actuellement  de l’extérieur.

Coronavirus : une mobilisation à l’échelle mondiale 

Les médias internationaux ont, ces derniers jours, beaucoup parlé de ce qui se passe en Italie. Les mesures drastiques prises par les autorités italiennes ont été abondamment commentées, et elles ont provoqué un certain malaise dans l’opinion publique française qui s’inquiète de la proximité des régions italiennes mises sous surveillance. Le degré de vigilance sur le territoire français a été relevé, et des centres hospitaliers ont été  ouverts sur tout le territoire, mais le nouveau  ministre de la  Santé s’est voulu rassurant et a affirmé qu’il n’y avait  pas d’inquiétude à avoir pour le moment.  Cependant de nombreux spécialistes affirment  que le Covid-19 se trouve déjà sur le territoire français. Ils déclarent notamment que  les barrières mises en place ne sont pas imperméables et que certains individus porteurs du virus sont  passés entre les mailles du filet.  Pour l’instant, il n’y a pas de véritable épidémie, mais l’augmentation des cas de contamination et le nombre de plus en plus élevé des pays touchés font craindre le pire. Il ne pouvait en être autrement dans ce monde  ouvert où les individus vont d’un  pays à l’autre sans être empêchés. Les suppressions de vols se multiplient. Madagascar n’est d’ailleurs pas en reste dans ce domaine. Mais on éprouve  un sentiment d’inéluctabilité. On se demande s’il n’est  plus possible d’empêcher le déclenchement  d’une pandémie . La mobilisation se fait à l’échelle internationale, et les équipes de chercheurs font tout pour mettre au point le plus rapidement possible  un remède et un vaccin.

Patrice RABE

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Un Commentaire - Ecrire un commentaire

  1. Bonjour,

    J’ai lu votre article avec beaucoup d’intérêts.

    Le professeur Didier Raoult a parle de la Chloroquine (Nivaquine).
    dans la lutte contre le coronarovirus. Il a relaye en France une étude menée en chine.

    En avez vous entendu parle?

    A bientôt.

    Aziz

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.