Durcissement des mesures, nécessaire

Jacaranda

(Vision) Le spectacle de la cacophonie et de l’indiscipline offert par les Tananariviens le week-end dernier a eu un effet désastreux auprès d’une grande partie de l’opinion. Ce mouvement de panique ne s’explique pas et il donne une piètre image de nos citoyens et cela donne raison à ceux qui voudraient de véritables mesures de coercition. L’état d’urgence sanitaire est la réponse trouvée par le pouvoir pour répondre à une situation en train de dégénérer. Aujourd’hui, le tour de vis qui est donné est nécessaire pour rattraper le manque de fermeté dans l’application des décisions auparavant.

Durcissement des mesures, nécessaire

Les annonces faites depuis un peu plus d’un mois ont paru rassurantes et le fait de répéter qu’il n’existait aucun cas de contamination du coronavirus à Madagascar a endormi la vigilance des responsables et du personnel chargé de surveiller l’évolution de la situation. Les contrôles et le suivi des personnes débarquant à l’aéroport d’Ivato n’ont, semble-t-il, pas été faits avec la rigueur nécessaire. La mise en quarantaine des passagers n’a pas été appliquée totalement. Les hommes et les femmes surveillés ont pu se déplacer comme bon leur semble. C’est ce relâchement que l’on doit essayer de compenser aujourd’hui. Les autorités sont obligés de durcir les mesures à appliquer pour empêcher la propagation de l’épidémie. C’est un centre opérationnel qui est chargé de mettre en œuvre une stratégie presque militaire. On ne sait pas si cela est suffisant car le retard pris dans l’action est important. La réaction du chef de l’Etat a été vigoureuse et l’instauration de l’état d’urgence sanitaire répond à cette nécessité de contenir la progression du coronavirus. La population a, jusqu’à vendredi dernier, été bercée dans l’illusion que le pays était à l’abri du fléau. Elle a été cueillie à froid par l’annonce du chef de l’Etat. C’est de manière irraisonnée qu’elle a réagi. Maintenant, le pouvoir a décidé de rectifier le tir. Les Malgaches vont devoir affronter des épreuves qui seront difficiles à supporter.

Patrice RABE

Share This Post

4 Comments - Write a Comment

  1. Le mal est fait. Le corona est à tana via la france d’abord,bien que les 3 passagères soient des malagasy! Et voilà que 9 nouvelles contamimations ont été annoncées par le prm. C’est bien beau la transparence mais mieux serait la prévenance!I ndiscipline des tananariviens? Beaucoup pensent que c’est plutôt du mécotentement! Parait-il que si le gouvernement ait fermé provisoirement nos frontières sans distinction de provenance,on ne serait pas à l’état actuel.Il y a des risques. Tout le monde se rappelle des déclarations de la porte-parole du gouv qui ont été durement critiquées par la gazette de la grande île.Les malagasy savent que l’état d’urgence sanitaire a été pris pour maîtriser le mécotemement des malagasy. Il importe de signaler ici que les malagasy se soumettent à l’interdiction de toutes entrées et sorties de tana mais digèrent mal toute restriction de déplacements dans les autres régions qui ne sont contaminées,sauf analamanga! Les tons montent!

  2. babakoto fanjakana roi de la galaxie! hihihi

  3. maintenant nous somme dans la merde total, avec des bombes à retardement faisaient par l’état, certaint personne n’ont pas le moyen de faire les provisions, alors les risques des morts de faim peuvent être reconnue aux villes,
    – l’épicerie ouvre
    – grande surface ouvre
    – phramacie ouvre
    – stantion carburant ouvre
    – transport nation s’ouvre
    – les hôpitaux s’ouvre
    – mais la routé sont barré et tous le monde ne doivent pas sortir …..
    quelle raisonnement ????
    au moins un par famille peut sortir de 08h à 14h car c’est le temps qu’il fait chaud qui peuvent tue la virus pour approvisionnement et diminué la contamination ainsi les confrontation de personne

  4. À lire cet article, on dirait que le chef de l’état n’a aucune responsabilité sur le laxisme de ces dernières semaines, mais bon, maintenant, nous verrons ce qui se passera

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.