Un retour à la normale qui se fait attendre

Les Malgaches se sont adaptés sans aucun problème à ce déconfinement partiel qui est soumis à des règles strictes. L’objectif du pouvoir est de donner un peu de souplesse au régime draconien auquel est soumise la population. Le bilan présenté par le professeur Vololotiana Hantanirina montre une relative maîtrise de la pandémie, qui rassure plutôt les citoyens. La vie est donc revenue, en partie, à la normale, mais la vigilance est toujours de mise. Les recommandations faites depuis le début de l’épidémie doivent toujours être suivies et elles le sont plus ou moins bien. Le pays s’est mis à l’heure d’un déconfinement apparent, permettant d’avoir l’illusion de vivre comme avant le Covid-19.

Un retour à la normale qui se fait attendre

 Les nouvelles communiquées tous les jours sur les radios et les télévisions de la Grande Ile semblent calmer l’inquiétude de ceux qui commencent à ressentir une certaine lassitude après deux mois d’état d’urgence sanitaire. Le bilan de ces deux mois de lutte contre le Covid-19 paraît rassurant, mais il ne peut pas donner lieu à un relâchement de la vigilance. Le déconfinement partiel s’est fait, mais il est soumis à des règles qui ne doivent pas être transgressées. La vie quotidienne a retrouvé un semblant de normalité, mais le port du masque, les mesures barrières et les restrictions de circulation empêchent de vivre comme avant. La lutte contre le Covid-19 requiert une certaine persévérance, la propagation du virus continuant de se faire. Le régime a donc fort à faire pour maintenir la cohésion de toutes les forces sociales qui acceptent bon gré malgré ce rythme de vie assez éprouvant. Il doit rassurer et expliquer à la population le bien-fondé des apolitiques. Les couacs de la communication de la semaine dernière ont semé le doute dans l’esprit des citoyens . Le pouvoir essaie de retrouver sa confiance en ce moment. Les controverses sur le Covid organics et les louanges faites n’ont que peu d’effet sur la majeure partie de la population qui ne se préoccupe que de ses conditions de vie actuelle.

Patrice RABE

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.