L’urgence économique après l’urgence sanitaire

L’urgence actuelle est bel et bien sanitaire, et toute l’attention des Malgaches est portée sur les efforts entrepris par les autorités médicales pour lutter contre le Covid- 19. Tous les médias rapportent le détail de la campagne organisée pour éradiquer la propagation du virus. On ne peut que féliciter toutes les équipes sur le terrain. Mais il y a un autre péril de plus en plus pressant auquel il faut trouver une solution : celui de la destruction d’une économie paralysée depuis plus de deux mois et qui va provoquer une crise encore plus grave. Les aides financières offertes aux couches sociales défavorisées ont masqué le problème, mais de nombreux salariés d’entreprises en arrêt d’activité sont au chômage technique et risquent d’être licenciés si un plan de relance n’est pas mis en place.

L’urgence économique après l’urgence sanitaire

L’idée d’un plan de relance de l’économie est fréquemment évoquée par les spécialistes. On sait que le régime y réfléchit sérieusement, mais aucun détail n’a filtré jusqu’ici. Le chef de l’Etat l’a évoqué à demi-mot lors de son allocution, dimanche soir. La crise sanitaire que nous vivons en ce moment va entraîner une récession qui devrait faire très mal au pays. Certains élus réclament à cor et à cri la publication de ce plan de relance. C’est un montant faramineux qui devra être investi pour remettre sur les rails ces unités de production à l’arrêt. On parle de plusieurs centaines de millions de dollars. L’impatience des élus du peuple est compréhensible, mais il ne faut pas se précipiter. Tout le monde espère que ce sera un plan cohérent, tenant la route. Mais le redressement sera long et demandera beaucoup d’efforts. Pour le moment, c’est d’abord la manière d’empêcher la propagation du Covid-19 qui occupe les esprits. Le déconfinement, même partiel, n’est pas propice à cette relance. Les autorités vont certainement attendre l’éradication complète de l’épidémie pour remettre la machine économique en marche.

Patrice RABE

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Un Commentaire - Ecrire un commentaire

  1. · Edit

    Je propose qu’on doit créer notre OMS: Organisation des Malagasy Sitrana

    Objectif de l’OMS :chargé de vendre et exporter le covid-organics à l’international

    Les demandes de covid-organics venant du monde entier est énorme (Haiti, Comores, …..)
    L’argent va rentrer à flot à Madagascar. Ce sera la fin de la pauvreté.

    Bonne santé à tous

    Rakoto de Montpellier

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.