Covid 19 : une situation de plus en plus difficile  à gérer

A la fin de ce deuxième mois de lutte contre le Covid 19, le moral de la population commence à baisser sérieusement. La bataille est loin d’être terminée, on peut même dire que la situation empire avec l’augmentation des cas contaminés. Avec ce nouveau pic de l’épidémie, l’Etat ne  peut pas se consacrer à la relance d’une économie  en train  de péricliter. Les efforts fournis par les autorités sanitaires sont méritoires, mais ils n’arrivent pas à endiguer cette propagation du virus qui met en danger tous les Malgaches. Une crise sociale est déjà en train de poindre car tout le monde n’est pas logé à la même enseigne en ce qui concerne les aides financières. Le mois de mai peut devenir un mois agité  si l’Etat n’y prend pas garde.

Covid 19 : une situation de plus en plus difficile  à gérer

Les mesures prises par les autorités dans le cadre de la lutte contre le Covid-19 sont nécessaires, mais une partie  non négligeable de la population peine à les respecter. La sévérité  des sanctions prises à l’encontre des récalcitrants n’arrive pas à dissuader les plus têtus. Néanmoins, l ’augmentation des cas contaminés montre qu’il y a péril en la demeure, et qu’il faut arriver à conscientiser ceux qui ne veulent rien entendre. Le professeur Vololontiana Hanta Marie Danielle ne se lasse pas de prodiguer ses recommandations. Sa présence rassurante arrive à montrer la nécessité de prendre des précautions, mais on se rend compte qu’il n’y a pas pire sourd que celui qui ne veut pas entendre.  Le mal est  déjà fait. Les personnes qui sont responsables et qui s’efforcent de respecter toutes les mesures  préconisées peuvent finir par se lasser. Mais c’est  sur elles que repose la possibilité de stopper la propagation du virus. Les difficultés de  la vie quotidienne engendrées par le déconfinement  partiel commencent à peser sérieusement sur les épaules des citoyens. Comme nous l’avions dit auparavant, l’économie souffre de cette paralysie de toutes les activités. Les rentrées d’argent sont de moins en moins assurées et il arrivera un moment où cette situation deviendra explosive.

Patrice RABE

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Un Commentaire - Ecrire un commentaire

  1. · Edit

    Une récente déclaration officielle d’une Académie de Médecine ETRANGERE me rassure, ce n’est pas parfaite mais je trouve que c’est vrai pour la santé des populations:


    « La vérité scientifique ne se décrète pas à l’applaudimètre ». C’est de cette manière que l’Académie nationale de médecine commence son long texte où elle déplore toute la communication faite autour d’un potentiel remède contre le Covid-19. Elle dénonce notamment « trop de précipitation dans la communication, trop d’annonces prématurées,…


    Face au défi du Covid-19, l’Académie nationale de médecine rappelle que la recherche thérapeutique doit : s’appuyer sur des essais cliniques scientifiquement rigoureux et éthiquement irréprochables malgré la contrainte de délais optimisés, se fonder sur des bases pharmacodynamiques et pharmacocinétiques solides coordonner des équipes nationales et internationales dans de grandes études multicentriques, s’astreindre à une communication prudente et responsable de la part des chercheurs, ne divulguer que des résultats contrôlés et validés et s’interdire de susciter de faux espoirs et de provoquer des réactions d’engouement injustifiées dans le grand public.


    Bonne santé à tous
    Rakoto de Montpellier

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.