Pentecôte : pas de trêve dans la lutte contre le Covid-19 

Ce week-end de Pentecôte ne sera hélas pas celui de la trêve dans la lutte contre le Covid-19. Les chiffres annoncés par le professeur Vololotiana Hanta Marie Danièle hier, montre qu’il n’y aura pas de trêve dans cette bataille qui fera encore d’autres victimes. La propagation du virus, malgré la sévérité des contrôles mis en place, n’est pas prête de s’arrêter, mais elle va, on l’espère, à tout le moins ralentir. Le pays s’est adapté à l’idée que la situation ne reviendra pas à la normale avant longtemps.

Pentecôte : pas de trêve dans la lutte contre le Covid-19 

Les autorités sanitaires sont mobilisées 24h sur 24 sur le front de cette lutte contre la pandémie. Le corps médical est mobilisé et se voue corps et âme à sa tâche. Mais il veut être responsable de ses actes et n’entend pas se laisser imposer sa conduite. Ce qui est arrivé à l’un de ses membres, en l’occurrence le professeur Stéphane Ralandison, qui a été perçu comme une intimidation. Le fait qu’il n’y ait eu aucune charge retenue contre lui ne change rien à l’affaire. Cet épisode désagréable a fortement incommodé ses collègues, qui lui ont largement manifesté leur soutien. Cette prise de position vient conforter l’idée qu’il faut laisser les professionnels de santé travailler en toute quiétude. La lutte contre le Covid-19 va donc continuer sans entrave d’aucune sorte. C’est la situation sanitaire qui va mobiliser toutes les énergies. Toamasina est toujours dans la ligne de mire à cause du nombre de cas de contamination après les nombreux tests de dépistage qui ont été effectués. La population est sous pression car elle est soumise à un contrôle strict du respect des mesures barrière. L’état d’urgence sanitaire sera reconduit pour les quinze jours à venir et devrait permettre d’intensifier les efforts de réduction de la propagation de l’épidémie. Les Malagasy ont parfaitement accepté la situation et ne manifestent aucune réticence à cette idée.

Patrice RABE

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Un Commentaire - Ecrire un commentaire

  1. · Edit

    Cher Professeurs de médecine Malagasy, vous êtes capable ou non ? il n’y a qu’ UNE PISTE : bla bla bla, …. test phase 5 …. essai clinique 6 …. pour répondre à cette maladie.
    Montrez nous devant le monde entier, qu’il y a 5, … 7 équipes qui explorent, étudient, … et testent différents solutions. Que Madagascar a des vrais savants, …. Félicitations d’avance.

    Une institution officielle type Académie de médecine doit avoir une décision indiscutable sur un sujet. Ce n’est par un écolier qui doit ébranler vos connaissances et vos décisions. Vous êtes le garant de la vérité scientifique. Mon père m’a dit : RATSIMAMANGA est un savant quand j’étais petit.

    Bonne santé à tous
    Rakoto de Montpellier

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.