20 sur 20 dites-vous ?

De 2,4% en 2019, les prévisions de croissance en Afrique Subsaharienne devraient chuter entre une fourchette comprise entre -2,1 et 5,1% en 2020. La première récession dans la région depuis plus d’un quart de siècle, selon le rapport de la Banque mondiale.

20 sur 20 dites-vous ?

En mathématiques et en sciences, 20/20 est synonyme de perfection. Ce qui a amené les thuriféraires du régime à dire voire prédire que l’année 2020 s’annonce sous de bons auspices pour les Malagasy et en particulier pour eux. Or, comme son nom l’indique, le Covid-19 est apparu en novembre 2019 dans la ville de Wuhan en Chine avant de se propager dans le monde entier où l’état d’urgence de santé publique de portée internationale devait être prononcé par l’OMS le 30 janvier 2020. Moins de deux mois après, les premiers cas confirmés de Coronavirus étaient officiellement annoncés à Madagascar qui n’est pas non plus épargné par la récession économique avec un taux de croissance révisé à la baisse à 0,8% dans la Loi de Finances Rectificative 2020. Contre une prévision de 5,5% dans la Loi de Finances initiale. La pandémie de Covid-19 a remis en question la note de 20/20 escomptée pour l’année en cours en raison notamment des mauvaises performances du fisc et de la douane dont les prévisions de recettes sont impactées considérablement par les effets secondaires de cette maladie infectieuse émergente. Entre autres, le report des échéances fiscales qui a entraîné un manque à gagner capital – au propre comme au figuré – pour les caisses publiques au moment où l’Etat a grandement besoin d’argent dans son rôle d’ambulancier, parfois même de pompier face aux multiples foyers de tension qui couvent à cause justement des impacts socio-économiques de la crise sanitaire sur les perspectives 2020. Un chiffre qui rappelle non seulement la note de 20/20 sur le plan scolaire, mais aussi l’heure miroir 20h20 qui symbolise en numérologie, les qualités d’ordre, de travail et de méthode. En tarologie, elle signifie la nécessité de se remettre en question, d’accepter les transformations et les changements, bref c’est l’occasion de prendre un nouveau départ. Comme par hasard, l’intervention du président de la République a débuté hier soir à 20h20.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.