Atmosphère d’avant-fête particulièrement morne

A deux jours de la célébration du soixantième anniversaire de l’Indépendance, Antananarivo semble muette et ressent pleinement l’atmosphère de la crise dans laquelle le pays est plongé. Les annonces faites par le chef de l’Etat, avant-hier, semblent avoir laissé de marbre la population. C’est la lutte pour la survie qui préoccupe la plupart de nos compatriotes. Ils sont de plus en plus préoccupés par la menace du Covid-19 qui se répand de manière insidieuse. Les Malgaches, en général, et les Tananariviens, en particulier, se préparent à se calfeutrer chez eux dans les jours à venir.

Atmosphère d’avant-fête particulièrement morne

La brusque augmentation des cas de contamination, en moins d’une semaine, a provoqué un certain malaise parmi les responsables de la lutte contre le Covid 19. Les remarques faites par les médias sur le relâchement des comportements dans la capitale leur a fait prendre conscience qu’il fallait réagir. Le général Elack Andriankaja a haussé le ton et a exhorté les citoyens à respecter les mesures préconisées pour se prémunir contre le virus. Il a sensibilisé tout le monde au civisme. Le professeur Vololontiana Hanta Marie Danièle a été peut-être plus persuasive avec son ton plus calme. Dans le contexte actuel, c’est cette voix autorisée qui a le plus de chance de convaincre les personnes de se conduire de manière raisonnable. Mais c’est tout un contexte qu’il faut considérer. Les préoccupations de la majorité de la population sont surtout d’ordre social. La crise l’a privée des quelques ressources dont elle disposait. Elle attend vainement la distribution des aides financières promises. On a toujours dit que les Malgaches peuvent endurer les épreuves, mais la période actuelle lui est particulièrement douloureuse. C’est par un silence lourd de sens qu’elle exprime sa résignation. L’atmosphère qui règne sur la ville d’Antananarivo n’a jamais été aussi morne.

Patrice RABE

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.