Le retour sur le devant de la scène du CVO

La situation qui existe en ce moment est flou. La communication du pouvoir s’est renouvelée. L’offensive médiatique de la ministre de la Culture et de la communication, accompagnée du gouverneur de la région Analamanga, a porté ses fruits. La distribution de Tambavy CVO a été un succès. La population du premier et du cinquième arrondissement s’est empressée pour recevoir sa part de caution signe que le CVO est apprécié à sa juste valeur. Cette première opération, nous dit-on, continuera dans les semaines à venir. Le pouvoir veut reprendre la main après les confusions constatées dans la communication de ces dernières semaines. Des critiques acerbes sur Facebook à propos du CVO ont terni quelque peu l’image du tambavy sur le plan international.Les internautes ont vite fait de mettre à l’index l’auteur de cette publication. C’est le contexte relativement calme que l’on connaît actuellement qui doit maintenant être mis en valeur

Le retour sur le devant de la scène du CVO

Les personnes atteintes de coronavirus sont maintenant prises en charge par des équipes bien organisées. Les protocoles sont bien établis. En principe, les malades n’ont plus aucun souci à se faire car ils suivent un traitement efficace. Le protocole établi, celui de l’utilisation du CVO, a porté ses fruits. Il faut bien qu’un jour, le peuple malagasy soit fière de ce remède propre à la Grande île. Quoiqu’en disent les détracteurs de ce remède “Vita Malagasy”. Ce n’est pas pour rien que bon nombre de pays africains ont passé et renouvelé leurs commandes de cette potion. Bien évidemment, l’usage d’autres médicaments venus d’ailleurs n’est pas exclu dans le traitement des patients atteints du Covid-19 parce que l’important c’est de sauver des vies par tous les moyens.

Patrice RABE

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

7 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. Le fait de rassembler de la foule pour distribuer cette potion soit disant magique ne fait qu’augmenter le risque de propagation du virus. Alors que si les gens restent chez eux sans multiplier les contacts, c’est suffisamment efficace pour ne pas être contaminé.
    Les malades peuvent guérir sans avoir à subir les effets secondaires de ce bouillon.
    Il faut arrêter de délirer avec ce CVO.

  2. @Soa

    Buvez à satiété votre CVO mais le covid 19 ne vous loupera pas ! Vous serez récompensé par sa promotrice ministre de la communication mais faites attention car un bilan est nécessaire tous les 2 ans pour votre foie et vos reins !

  3. Quoiqu’on dise, le CVO est très efficace. J’ai des preuves palpables sur son efficacité.

  4. Trop nul, le Patrice Rabe.
    Retourne au reportage des spectacles et pas autre choses.

  5.  » Sauver des vies humaines avec le CVO ? !  » Il n’y a pire imbécilité que de sortir de telles inepties . On n’est pas là pour subir les visées affairistes derrière la commercialisation de ce tambavy . Dénigrement ou non sur les réseaux sociaux il y a la vérité scientifique que cette concoction à base d’herbes n’a pas fait la preuve par des études mondialement reconnues de son efficacité contre le covid-19 . Le reste c’est de la démagogie et du populisme à travers les déclarations délirantes de la ministre de la communication . Le peuple Malgache demandera des comptes tôt ou tard car nous sommes en 2020 avec la technologie de la communication.

  6. Texte tendanciel, dépourvu d’objectivité. Propagandiste.
    N’est-il pas évident que :
    Les tissus linceul ne suffisent plus,
    Le cimetière d’Anjanahary est d’actualité,
    Tous les fokontany enregistrent plus de morts que jamais.
    Les fonds d’aides de l’extérieur sont tournés vers des comptes extérieurs et en bonbons.
    En sus, le colizé n’est-il pas de l’insolence envers la nation ?
    Les îles cédées, n’est-ce pas de l’abus de pouvoir ?
    Où sont les pères de familles ? Toujours aussi lâches, et même si leur taudis est devenu poulailler.
    Se perdant activement dans les églises pour se changer les (peu d’) esprits car l’alcool est devenu trop cher.

    Non, il n’y a pas de souci. On fait juste ce qu’on peut.

  7. CVO ! des chifres, des chiffres scientifiques SVP ????
    Ce n’est pas avec des « on dit » et autres blabla que l’on valide un traitement.
    En tout cas dans le Monde Réel , Cela ne fonctionne pas comme cela, mais c’est vrai
    de ne pas oublier que le pays n’est pas encore entrer dans le 21eme siècle !

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.