Covid 19 : on n’est pas entièrement tiré d’affaire

L’étape ultime de la pandémie de la Covid 19 est en train d’être franchie. La propagation du virus se fait toujours, mais elle semble avoir ralenti. C’est la raison pour laquelle les propos du chef de l’Etat ne sont plus aussi alarmistes. Les nouvelles mesures prises montrent que le déconfinement est presque effectif. Les examens officiels vont avoir lieu, mais ils vont être échelonnés. Les entreprises vont pouvoir fonctionner normalement, les horaires étant aujourd’hui les mêmes qu’avant le début de l’épidémie. Les transports en commun vont pouvoir reprendre leur circuit habituel, mais ils sont cependant assujettis à, des règles d’hygiène très stricts. Bref, on semble avoir retrouvé le rythme de vie normale. Mais l’épée de Damoclès de la Covid 19 est toujours là. C’est à tous les citoyens de faire en sorte qu’il n’y ait pas de reprise de sa propagation. Il est nécessaire de faire appel à la discipline et au sens de la responsabilité de tous pour qu’ils continuent à porter le masque et à respecter les gestes barrières.

 Covid 19 : on n’est pas entièrement tiré d’affaire.

Le nombre de contaminations est à peu près le même, mais celui des guérisons ne baisse pas. Ces deux derniers jours, aucun décès n’a été enregistré. La majorité des centres de traitement ont été fermés Car il n’y a plus de patients sur place. Le chef de l’Etat, lors de son intervention télévisée, dimanche dernier, faisait preuve d’un certain optimisme, néanmoins il s’est hâté de préciser qu’on n’est pas encore tiré d’affaire, mais qu’on est sur la bonne voie. Ces cinq mois passés depuis le début de l’épidémie devraient nous avoir appris comment se prémunir contre la maladie ; la majorité de la population a vu les dangers de cette Covid 19 et elle a pris conscience de la nécessité de respecter les recommandations faites par les autorités médicales. Le port du masque est maintenant entré dans les mœurs. Les gestes barrières sont moins bien respectés, mais ce sont des gestes nécessaires pour être protégés. Le déconfinement est une réalité, et il est permis par la situation sanitaire actuelle. Mais il ne faut pas se relâcher. Le virus est encore présent ; on n’est pas encore tiré d’affaire.

Patrice RABE

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

4 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. ce matin, j’ai compté le nombre de personnes croisées lors d’une petite course :
    sur 17 personnes croisées :
    4 portaient le masque correctement
    9 le portaient d’une façon inefficace ( sous le menton ou uniquement sur la bouche)
    4 n’en portaient pas …….
    Et c’est loin d’être gagné ……la population sensible au respect des règles sanitaires …..un gros gros rire !!!

  2. ce matin, j’ai compté le nombre de personnes croisées lors d’une petite course :
    sur 17 personnes croisées :
    4 portaient le masque correctement
    9 le portaient d’une façon inefficace ( sous le menton ou uniquement sur la bouche)
    4 n’en portaient pas …….
    Et c’est loin d’être gagné ……la population sensible au respect des règles sanitaires …..un gros gros rire !!!

  3. @raoera

    Tsy misy hidiran’ Andriamanitra amin’ny valanaretina fa aza ny anarany no hataonareo hirahira .Ampio aloha ny tenanareo dia hanampy anareo izy . Ny vahoaka no voalohany tokony hiaro ny tenany sy ny hafa amin’ny fanarahana ny fepetra arapahasalamana efa mazava . Aza manao toa ilay hoe  » fahamarinana sy fahamasinana  » izaho filoha lefitry ny FJKM kanefa mivavaka amin’ny osy mainty sy mpangalatra ! Ny fiantsaranavelatsihy aloha dia hain’ny sasany tsara mihitsy …

  4. Salama namako ô,
    Ilay izy kosany aloha mahavelompanantenana e! 2 andro nisesy izao tsy nisy aina nafoy! Tsy fisian’ny marary dia nakatona ny toera-pitsaboina sasany. Efa tonga saina tokoa ny vahoaka. Ny ahy moa dia fisaorana ny Tompo ny amin’ny famindrampony. Manantena aho fa tsy hi zity ny fitondrampanjakana hoe tonga amin’izao fa aoka hilentika ao tsaina tsara fa matoa miady dia mino sy matoky fa handresy kanefa ilaina miaraka ny finoana sy ny asa. Tena tsara e fa aza mandihy tsy afa-tavony hoy ny fitenenana. Aza mangatamaso amin’ny vahoaka, aza manantena sitraka. Dia hitohy anie izao fahatsarana izao.
    Ny mahafinaritra sy mahavelombolo dia be dia be dia be ireo toa manonona ny anaran’Andriamanitra. Sa ahoana? Izaho tsy hiteny hoe izao be sy adala izao toa lasa nitodika tamin’Ilay Ray, be fitiavana. Na izany anefa, ny afindrafindrao, halatralatra, fitiavantena, fifampiandaniana, fialonana snsnssns mbola eo ihany. Andriamanitra mandinika ny voa sy ny fo. Atahory Izy.
    Mampahery antsika rehetra e

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.