Place maintenant au redressement de l’économie du pays

La pandémie de Covid-19 est maintenant, semble-t-il, derrière nous. C’est vers de nouvelles priorités que nos dirigeants vont se tourner. Les crédits alloués par les bailleurs de fonds, et qui ont été décaissés ont été épuisés. Ils avaient été accordés dans le cadre de la lutte contre la Covid-19. A présent, ce sont les conséquences de la crise qu’il va falloir gérer. Il est nécessaire de rebâtir une économie détruite par ces cinq mois d’arrêt des activités. Pour relancer la machine, ils sont sur le qui-vive et interpellent les pouvoirs publics pour qu’ils ne tardent pas à agir.

Place maintenant au Redressement de L’économie du pays

Le président de la République avait rencontré le secteur privé alors que l’épidémie de Covid-19 était en pleine expansion. Il avait été sensible aux inquiétudes des chefs d’entreprises étranglés par la conjoncture. Les réponses apportées par le chef de l’Etat ne les ont que partiellement satisfaits. Ils espéraient qu’un dialogue aurait lieu. Il n’y en eut point. Ils n’ont pas pu avancer leurs propositions. Le plan Marshall du président qui allait être la solution à la crise ne répondait pas à leurs attentes. A présent, il va falloir faire face aux réalités. Les organisations patronales reviennent à la charge et affirment que ce sont cent mille emplois qu’il faut sauver. La situation est alarmante. A présent, il faut que des solutions soient trouvées pour sauver toutes ces entreprises qui alimentent l’économie du pays. Il va falloir, dans un premier temps, les aider financièrement pour qu’elles puissent relancer leurs activités. Elles demandent à l’Etat la suppression des impôts et des taxes qu’elles doivent payer. Ce sont les crédits accordés par les bailleurs de fonds qui vont devoir être utilisés à bon escient pour que la machine économique redémarre. C’est maintenant que se dessine l’avenir du pays. Une synergie de toutes les forces vives du pays doit s’opérer, l’Etat étant le catalyseur de tous les efforts à fournir.

Patrice RABE

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.