Un avenir incertain après la Covid-19 

La Covid-19, malgré sa présence, ne semble plus inquiéter une population décidée à retrouver les habitudes d’une vie normale. Le nombre de cas contaminés rapporté par le professeur Vololontiana Hanta, hier à la mi-journée montre, que le danger est toujours là et qu’une  deuxième vague peut avoir lieu si on n’y prend pas   garde. Le Président de la république l’a d’ailleurs dit à la fin de son intervention de dimanche dernier, et a fortement recommandé le respect des règles sanitaires et l’adoption des gestes barrières. En étant conscient de cette épée de Damoclès suspendue sur leur tête, les Malagasy peuvent maintenant affronter l’incertitude d’un avenir dont on n’arrive pas à cerner les contours : chômage ou reprise des activités économiques, inflation galopante ou stabilité des prix ? Pour le moment, rien n’est prévisible.

Un avenir incertain après la Covid-19 

L’étau du confinement s’est totalement desserré. La vie a repris à peu près normalement. Les gens vaquent  à leurs occupations quotidiennes. Ceux dont les entreprises ont repris leurs activités ont retrouvé leur rythme de travail d’avant  la crise. Les commerces ont rouvert, les taxis- be ont repris du service. Les  coopératives de taxis-brousse ont retrouvé avec soulagement leurs passagers désireux de se rendre en province.Toute cette activité est le signe que le pays commence à sortir de sa léthargie. Néanmoins, les indicateurs économiques ne sont pas au beau fixe. Les industries pourvoyeuses de devises sont à l’arrêt. Le secteur  touristique a, lui aussi, beaucoup souffert de  cette crise qui a empêché la venue des touristes. La crise peut aussi devenir alimentaire si les agriculteurs ont des difficultés à approvisionner la population. Des prévisionnistes parlent d’une période difficile de la riziculture malagasy et  estiment que  la période  de soudure sera particulièrement pénible à supporter. C’est un chemin de croix que le pays va arpenter durant les mois à venir. Les Malagasy vont devoir s’armer de courage, mais comme diraient certains, ils en ont vu d’autres.

Patrice RABE

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

4 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. Déja avant le covid 19 ,l’avenir était dans le noir total et aprés le covid 19 serait incertain ??????? ?réfléchissez bien avant de dire une grosse connerie pareille .

  2. En tant que Français j’ai envie de retourner à Madagascar assez rapidement pour plusieurs raisons.
    Le frein principal à notre retour sera notre sécurité,tant que le gouvernement ne garantira notre protection nous n’y irons plus.
    Déjà en décembre j’ai été dépouillé de mes liquidités et de mes équipements alors que j’allais aider les écoles, des associations sportive et un hôpital.
    Arrêtez de nous agresser et nous voler et nous allons venir, sans cela la descente aux enfer continuera.

  3. Il n’y a jamais d’avenir certain. Nous apprenons à vivre le jour le jour. Chaque jour suffit sa peine. Bon courage !!!

  4. j’ai l’impression que cet épisode viral qui a fait bien peu de morts ( avec d’autres fragilités…comorbidité ) fera bien plus de victimes dans les populations pauvres….qui n’auront jamais vu ce virus….

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.