2 « El » opposés

A l’image du projet de séparer le Vatovavy du Fitovinany, le découpage territorial et administratif de la 23ème région divise les membres de la classe politique, y compris ceux qui sont dans le même camp.

2 « El » opposés

Le gouverneur de la région Vatovavy Fitovinany, Lucien Laurel Razafitsotra, et le député élu à Ikongo, Jean Brunelle Razafitsiandraofa, sont les 2 « El » opposés par rapport à la délimitation de la future 23ème région. Chacun d’eux a deux « étoiles » sur ses épaulettes puisque le premier était médecin général dans l’armée et l’autre Contrôleur général de police. En somme, ils sont issus tous les deux des rangs des forces de l’ordre quoique leur désaccord actuel fasse quelque peu… désordre dans le milieu régional, voire au niveau central. La rivalité entre les deux hommes tient peut-être aussi du fait que le gouverneur soit une personnalité désignée qui porte à la fois la casquette de représentant local de l’Etat et celle de chef de l’Exécutif local tandis que le député est le représentant de la population du district dont « les 80% ne voudraient pas être rattachés à Fitovinany », selon ses dires. Une manière d’apporter la riposte au gouverneur qui pense aux gouvernés, en s’appuyant sur la proximité géographique d’Ikongo avec Manakara plutôt qu’avec Mananjary. Si l’un n’a pas tout à fait raison, l’autre n’a pas entièrement tort. Ce qui augure l’âpreté des prochains débats au Parlement sur la modification de la loi n°2004-001 relative aux régions qui dispose en son article 3 qu’ « Il est créé 22 régions à Madagascar ». En effet, si les limites territoriales, la dénomination et le chef-lieu de chaque région peuvent être changés par voie de décret par le Législatif, en revanche, la modification du nombre des régions doit passer par le Législatif. A chacun ses pouvoirs comme les 2 « El », soucieux tous les deux du développement régional et qui ont pour autre dénominateur commun de ne pas rouler en « 4L ».

R.O

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.