Nécessité de réorganiser la circulation à Tana

Avec le retour à une vie normale, la capitale a retrouvé sa joyeuse pagaille. Les rues grouillent de monde et les gestes barrières sont plus ou moins bien respectés. Mais les problèmes d‘encombrement  des rues  et les embouteillages sont revenus avec cette sensation d’une liberté retrouvée.  Antananarivo est redevenue cette ville surpeuplée où l’on  a des difficultés à circuler à cause de l’étroitesse des rues et l’habitude retrouvée de ses habitants de déserter  les trottoirs occupés par des voitures en stationnement. C’est maintenant au tour de la commune urbaine de remettre de l’ordre dans cette circulation devenue anarchique.

Nécessité de réorganiser la circulation à Tana

Les craintes suscitées par le Covid-19 se sont éloignées et ce sont les problèmes du quotidien qui reviennent. La mairie d’Antananarivo doit maintenant  revenir à la résolution des difficultés qui empoisonnent la vie des Tananariviens. Le  maire avait lors de sa campagne électorale, présenté un programme ambitieux de réformes et d’innovations pour redonner à la capitale son lustre d’antan. Le défi à relever est immense et   la transformation envisagée ne peut pas se faire d’un coup de baguette magique. L’équipe de la CUA a pu se rendre compte des obstacles qu’elle rencontre sur son chemin. Mais après tout, c’est  à elle de faire preuve de savoir-faire pour les contourner. Nous ne  reviendrons pas sur le tollé provoqué par la démolition des box installés durant la mandature précédente sur les trottoirs de Tana.  On ne sait pas si les décisions annoncées  concernant les pavillons d’Analakely  seront exécutées , mais leurs propriétaires n’entendent pas se laisser faire. Mais pour le moment,  c’est la réorganisation de la circulation dans la capitale qui prime. Les responsables ont déjà dû certainement plancher sur  ce problème.  Les mesures à prendre devraient être  drastiques.

Patrice RABE

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

4 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. Est tout un bla, bla,bla pour rien !

  2. interdire ces stationnements de voitures sur les trottoirs signalés par le journal! Demolir tout ce qui a été fait par lalao sauf easy parc. On a besoin de son matériel et l’expérience de son personnel! Ne perdons pas notre temps et argent à démolir mais à pochard,petite vitesse,isotry,andravoahangy,construisons de luxueux marchés couverts avec étages. Pour pallier aux embouteillages,construisons de nouvelles rues au-dessus de celles existantes! Un vrai défi! Ce n’est pas l’argent qui nous manque mais du bel air à respirer.

  3. tiens donc ? Les cerveaux des ingénieurs et conseillers communaux se sont activés tout d’un coup.

  4. Pas de panique !!! le Tram « présidentiel » arrive pour solutionner le probleme !

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.