Un état d’urgence sanitaire qu’il faut toujours respecter

Le ministre de la santé a dit que  nous ne devons pas redouter l’apparition d’une nouvelle vague de l’épidémie de Covid 19 car les services sanitaires sont tout à fait aptes à faire face à la situation. Cette assurance montrée par ce dernier ne doit cependant  pas inciter la population à relâcher la vigilance qu’elle manifeste depuis toujours. Le virus continue de circuler toujours aussi facilement et  le nombre de cas de contamination, même s’il a baissé, ne doit pas  nous faire dire que nous  n’avons plus rien à craindre. Les Malgaches ont repris un rythme de vie normal, mais  ils doivent toujours rester sur leur garde.

Un état d’urgence sanitaire qu’il faut toujours respecter

C’est  avec un ton tout à fait rassurant que le ministre de la santé a évoqué  la situation sanitaire actuelle. Pour lui, le pays n’a plus à redouter l’apparition d’une seconde vague car notre personnel de santé a un véritable savoir-faire et  les remèdes à notre disposition pour traiter la maladie sont efficaces. La production de Covid organics et de CVO +  nous permettent de nous prémunir contre cette Covid 19 qui peut encore faire des ravages. Il est vrai que le protocole sanitaire appliqué à Madagascar  a permis de contenir  une trop grande propagation du virus. Les mesures prises sont drastiques et les recommandations faites à la population sont parfaitement suivies. Cette dernière a bien  compris  la nécessité du port du masque et  elle respecte parfaitement la consigne. Les gestes barrières sont plus ou moins bien appliqués, mais dans l’ensemble, la discipline est acceptée. Chacun a compris le mécanisme de la contamination et essaie tant bien que mal de s’en prémunir. Le ministre de la santé  dit donc que la situation est sous contrôle et qu’on peut maintenant aller de l’avant.  L’état d’urgence  sanitaire  n’est là que pour rappeler que le danger existe et qu’il est nécessaire de continuer à faire preuve de vigilance. Il  est assorti de multiples recommandations qu’il faut suivre.

Patrice RABE

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.