Après l’état d’urgence sanitaire, un équilibre fragile à préserver

Un jour après la déclaration officielle de la fin de l’état d’urgence sanitaire, les Malgaches se sont vite adaptés à la nouvelle situation. En réalité, ils n’ont pas eu à changer leurs habitudes. Le port du masque et le respect des distanciations sociales sont effectifs et s’accompagnent maintenant de la satisfaction d’une liberté retrouvée. Ce sont les nombreux problèmes qui se sont accumulés que la communauté nationale va devoir affronter : chômage, baisse de revenus pour les employés d’entreprises au bord de la faillite, recherche difficile de la pitance quotidienne pour les dizaines de milliers de personnes sans logement, recrudescence de l’insécurité.

Après l’état d’urgence sanitaire, un équilibre fragile à préserver

Ces sept mois de crise ont fortement impacté la vie quotidienne des Malgaches. L’épidémie de la Covid-19 a détruit tout un pan de l’économie, amenant de nombreuses entreprises au bord de la faillite. Des dizaines de milliers de travailleurs indépendants et d’artisans ont vu leur source de revenus se tarir à cause de ce confinement. Des aides financières ou en nature, « tosika fameno » ou « vatsy tsinjo », ont été octroyées pour permettre aux personnes les plus vulnérables de survivre. Les employés des entreprises en difficulté ont bénéficié du chômage technique, et ont ainsi été sauvés de la misère. Dans le même temps, la lutte contre la Covid-19 a obligé toute la population à se prémunir contre la maladie. Sur le plan épidémiologique, le pays s’en est finalement bien sorti et c’est un nouvel élan qui doit maintenant être impulsé. Madagascar est un pays pauvre et sa population est maintenant obligée de redoubler d’effort pour remonter la pente. La machine économique est encore grippée et elle attend d’être relancée. Le plan de relance tant espéré tarde à venir. La loi de finances 2021 va être examinée lors de la session ordinaire des deux assemblées qui s’ouvre aujourd’hui. La vie de la nation a repris son cours normal, mais l’équilibre retrouvé est fragile et a besoin d’être préservé.

Patrice RABE

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.