La menace de la deuxième vague toujours présente

C’est un mois de confinement plus ménagé que celui du mois d’avril auquel les Français ont droit après le déclenchement de cette deuxième vague tant redoutée. La majorité de la population ayant été convaincue de la nécessité des mesures prises, l’annonce faite par le président Emmanuel Macron n’a provoqué que peu de réactions négatives. Cette nouvelle nous permet de réaliser la chance que nous, Malgaches, avons d’être épargnés par une reprise de l’épidémie de Covid-19. Les conditions climatiques actuelles nous favorisent, en empêchant le virus d’être aussi virulent qu’auparavant . Mais cela ne doit pas nous empêcher de prendre des précautions.

La menace de la deuxième vague toujours présente

Pour les Français, c’est une épreuve difficile à traverser mais la réalité ne peut pas être ignorée. Le relâchement constaté après le déconfinement du mois de mai se paie aujourd’hui par cette propagation exponentielle du virus. Les esprits ont été préparés par les différents organes d’information ces derniers jours. La plupart ont été convaincus de la nécessité de la prise de mesures drastiques pour stopper cette progression de la contamination. L’intervention du président français a été accueillie avec une certaine sérénité. Le reconfinement national sera moins dur que celui du début de l’épidémie. L’interdiction de circuler sera effective, mais de nombreux aménagements sont mis en place pour ne pas léser une économie en train de redémarrer. Les effets de ce confinement ne se verront qu’après un certain temps. On a constaté un début de ruée dans les magasins pour s’approvisionner, mais le flux des acheteurs s’est vite stabilisé, la raison l’emportant sur la panique. Les habitants de la Grande île peuvent mesurer la clémence de leur sort . Le confinement ne sera pas instauré chez nous, mais il est nécessaire de respecter les gestes élémentaires de prudence. La menace de la deuxième vague est toujours présente.

Patrice RABE .

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Un Commentaire - Ecrire un commentaire

  1. En Europe,
    le reconfinement total est de mise,
    excepté les écoles, et les gens qui travaillent.
    Mais il se trouve que l’indicipline du « Bistrot » et des « Pub » après le travail au soir qui est à l’origine.
    Le Covid empêche de faire la fête.

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.