L’Amérique face à son destin

C’est un événement qui va marquer ce début du mois de novembre, car il va déterminer l’avenir de la plus grande puissance actuelle, et par ricochet le nôtre. À l’heure actuelle, le résultat n’est pas encore connu. Mais malgré tous les sondages donnant une avance significative au candidat démocrate Joe Biden, les commentateurs préfèrent rester prudents. Le souvenir du scrutin de 2016 qui a débouché sur la victoire de Donald Trump pousse à une certaine prudence. Néanmoins, cette fois-ci, l’incertitude ne devrait pas durer longtemps, et l’on saura dans les heures qui viennent l’issue de cette bataille épique que se sont livré ces deux hommes de pouvoir, chacun prêt à à devenir le 46ème président des États-Unis.

L’Amérique face à son destin

Jamais peut-être un président sortant américain n’aura connu un tel degré de détestation de la part de ses compatriotes, mais Donald Trump n’en a eu cure et a pu s’appuyer sur un socle d’électeurs fidèles qui l’ont soutenu contre vents et marées. L’épidémie de Covid-19 a passablement érodé le soutien d’une partie de la population admirative de son allant et de son audace. Les contre-vérités qu’il proférait dans ses tweets ont fini par exaspérer certains de ses supporters. Cette élection a fini par se transformer en un référendum anti-Trump. Le candidat Joe Biden a présenté un programme à l’opposé de celui de son adversaire, et il a réussi à rassurer une grande partie de l’électorat. Cependant, l’on sait que l’élection se joue dans quelques États-clés, et c’est le nombre des grands électeurs qui détermine la victoire. En 2016, souvenons-nous que Hillary Clinton a été battue par Donald Trump malgré une avance de trois millions de voix. Le duel à distance des deux rivaux Trump et Biden s’est poursuivi hier. Le locataire actuel de la Maison Blanche a multiplié les meetings pour essayer de faire pencher la balance en sa faveur, tandis que son adversaire s’est fait beaucoup plus discret. Certains disaient que les jeux étaient déjà faits et qu’il s’agissait d’un combat d’arrière-garde. Le suspense est cependant total. L’Amérique est face à son destin.

Patrice RABE

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.