Revanche

Les Barea n’ont pas démérité. Les supporters étaient, hier soir, quasi-unanimes, aussi bien dans les fans zones bondés de monde que sur le canapé du salon. Ce match n’allait pas être facile, mais ils ont « mouillé le maillot », au propre comme au figuré.

Revanche

On ne refera pas le match. Tous y sont déjà allés de leur petit (ou grand) commentaire ! La prestation du onze malgache face aux Eléphants ivoiriens, partis favoris, était loin d’être décevante, si l’on en juge par les réactions à chaud, au coup de sifflet final. Les supporters ont quand  même eu chaud dès les premières minutes du jeu, après cette faute commise par Voavy Paulin. Le « ouf » de soulagement après que l’arbitre n’ait sorti qu’un « simple » carton jaune en guise de sanction, a permis à tout le monde de respirer. De l’indulgence, donc, car on a failli… voir rouge ! Mais c’est bien le même Voavy Paulin qui sauve l’honneur en seconde période.

L’heure de la revanche sonnera dans une semaine. A Toamasina, bien qu’aucun supporter ne soit, comme hier, admis à l’intérieur du stade, les cœurs battront à l’unisson, c’est certain. C’est bien ce que les Barea attendent des millions de passionnés du ballon rond qui sont derrière eux. Car bien que la tâche ne soit pas, encore une fois, facile, la qualification reste à la portée des hommes de Dupuis. Et si, cette fois, Bolida ne sera pas de la partie, le reste de la bande tentera le tout pour le tout. Et, pourquoi pas, retrouver rapidement cette première place du classement. Accueil plus que chaleureux, tenues aux couleurs des Barea, foules compactes aux fans zones (même pas peur de la Covid !) tout le monde est appelé à tout faire pour bien jouer son rôle de douzième joueur, sans fouler le moindre centimètre carré de gazon ! Rendez-vous est pris dans exactement six jours.

Hanitra R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.