Une vie pénible pour la population 

En abordant cette année 2021, les Malgaches éprouvent un sentiment mitigé. Ils sont tout à fait conscients de l’incertitude de l’avenir, mais ils veulent croire à l’aptitude des dirigeants actuels à surmonter les nombreuses difficultés qui vont assaillir la population. Les nouvelles qui sont annoncées sont alarmantes : avec un ariary malgache qui est au plus bas, l’annonce d’une flambée des prix des produits importés n’est plus une rumeur colportée par des mauvais plaisants. On ne sait pas quand la hausse des prix sera effective, mais le coup de massue ne devrait pas prendre les consommateurs par surprise.

Une vie pénible pour la population 

La crise de la Covid-19 a mis notre économie à genoux et les Malgaches dans leur  grande majorité, conviennent que les séquelles seront difficiles à effacer. Ils ont commencé à en ressentir les effets. En général, janvier est le mois le plus difficile à traverser car les fêtes de fin d’année ont vidé la bourse des ménages, mais cette année, presque personne n’a fait d’excès à cause de la conjoncture. La population va devoir se serrer encore plus la ceinture à cause d’un pouvoir d’achat au plus bas. Ce ne sont pas seulement les couches défavorisées qui vont en ressentir les effets, mais les classes dites moyennes vont-elles aussi être touchées. Les dirigeants du pays sont plus que jamais sur la sellette. On dit qu’ils préparent un plan de relance ambitieux. Ce plan sera présenté aux bailleurs de fonds lors d’une cérémonie à Iavoloha. En attendant d’être fixé, il faut prendre son mal en patience et supporter les difficultés de la vie quotidienne. Les remarques pertinentes de l’opposition menée par l’ancien président Marc Ravalomanana sont autant de cailloux dans les chaussures des dirigeants du pays, mais même si elles sont écoutées par les citoyens, elles n’ont pour le moment aucun effet sur la conduite des affaires de l’Etat. Mais elles peuvent tôt ou tard déboucher sur une crise de confiance envers le régime si des solutions ne sont pas trouvées aux problèmes actuels.

Patrice RABE

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.