ENS : tout est bien qui finit bien

On peut donc dire que tout est rentré dans l’ordre. Les étudiants de l’ENS qui étaient inquiets pour leur avenir sont sortis rassurés de la réunion qu’ils ont tenue avec des responsables de la présidence et de différents ministères concernés. La réaction des autorités a été salutaire et le dialogue entrepris a permis de lever tous les doutes qui existaient. Les échanges ont dû être francs, mais la volonté d’aboutir l’a emporté. Un foyer de tension a été éteint après que la justesse des revendications des étudiants de l’ENS ait été reconnue. Le pouvoir a réussi à lever un écueil qui pourrait envenimer une atmosphère déjà tendue en ce début d’année 2021.

ENS : tout est bien qui finit bien

Le pouvoir ne pouvait pas se permettre de laisser cette situation prendre de l’ampleur. Ce n’était pas des fauteurs de trouble décidés à semer la pagaille qui étaient descendus dans la rue, mais des jeunes gens qui voulaient se faire entendre. Ils ont montré leurs banderoles, mais des pneus ont quand même été brûlés. La réaction des forces de l’ordre a été immédiate. Les jets de grenade lacrymogène et les arrestations n’ont cependant pas fait baisser l’ardeur des manifestants décidés à aller jusqu’au bout. En fait, ce sont toutes les ENS de l’île qui ont décidé de coordonner leurs actions. Antsiranana a pris le relais et des violences ont été commises. Dans les autres villes, les étudiants des établissements locaux étaient déjà décidés à se joindre au mouvement devenu national. Le pouvoir a pu mesurer la gravité de la situation et c’est certainement au plus haut niveau que la décision a été prise d’engager le dialogue et de répondre dans la mesure du possible aux revendications des étudiants. C’est à dessein donc que de nombreux responsables ont participé à cette réunion d’ hier. Un comité interministériel va être chargé d’élaborer un projet de loi sur le recrutement des sortants de l’ENS. Tout est bien qui finit bien. La situation a été parfaitement maîtrisée.

Patrice RABE

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.