Mettre en place des mesures bien pensées

Deux jours après la déclaration du préfet mettant en garde les personnes omettant de respecter les gestes barrières et de porter le masque, le tour de vis décrété est effectif. L’avertissement s’est concrétisé par des sanctions particulièrement avilissantes. Les contrevenants ont été obligés de nettoyer les bacs à ordure et de curer les canaux obstrués par des détritus. Ceux qui n’avaient pas encore pris au sérieux les recommandations des autorités ne s’y attendaient pas et vont maintenant réfléchir à deux fois avant d’enfreindre les règles édictées. Néanmoins, l’exemplarité des mesures prises dépasse quand même les normes admises. L’accomplissement de la peine sans bottes et sans gants risque de causer plus de mal que prévu.

Mettre en place des mesures bien pensées

La reprise des contaminations constatée depuis ces derniers jours a décidé les autorités à durcir leur attitude. La gravité de la situation exigeait le retour à une discipline très peu respectée depuis un certain temps. Il n’y avait plus de prudence, le relâchement semblant se généraliser. C’est à raison que les autorités ont fait leurs recommandations devant l’urgence de la situation. Le rappel de la nécessité du port du masque et du respect des gestes barrières n’étant pas suffisant, il a été décidé qu’il s’accompagnerait de sanctions exemplaires. Comme il fallait s’y attendre, il y a eu des contrevenants qui ont été pris en flagrant délit de non-respect des règles. Les forces de l’ordre ont donc sévi, mais ceux qui ont été arrêtés ont accompli des travaux d’intérêt général encore plus pénibles qu’auparavant. Ils ont été obligés de faire le travail des éboueurs et ce dans des conditions d’hygiène déplorables. Certes, ils se souviendront de leur négligence et ils feront attention dorénavant, mais ce qu’ils ont enduré peut nuire à leur santé. La sanction est exemplaire, mais il est nécessaire de revoir son application. La peur du gendarme peut être salutaire, mais elle doit s’accompagner d’une campagne d’information pour conscientiser la population. Il faudrait peut-être remettre sur les chaînes de télévisions et les radios les rendez-vous quotidiens des spécialistes de la Covid-19 pour prévenir du danger qui nous guette. Les autorités sanitaires ont pris la situation très au sérieux et elles ont décidé d’agir.

Patrice RABE

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.