Covid-19 : quid de la question de la vaccination à Madagascar ?

La propagation de la Covid-19 est effective. Les chiffres du dernier bilan hebdomadaire publiés par les autorités le prouvent. Mais depuis quelques jours , c’est une situation inquiétante qui est signalée avec le nombre en hausse de cas positif  tant  à l’université que dans les établissements scolaires secondaires. Il ne faut pas se contenter d’utiliser ce ton rassurant  adopté par les autorités sanitaires. Il est nécessaire de lancer un véritable branle-bas de combat. Les mesures basiques, telles que le port du masque obligatoire et le respect des gestes barrières sont nécessaires,  mais cela ne semble plus  suffire, il est peut-être temps de parler vaccination qui  semble un sujet tabou  pour  nos dirigeants qui ne veulent pas en entendre parler. 

Covid-19 : quid de la question de la vaccination à Madagascar ?

Les mesures préconisées pour freiner la propagation du virus ne sont  pas, il  faut le dire, respectées par une partie de la population qui n’est pas consciente du danger. Il n’est pas possible de mettre un agent des forces de l’ordre partout pour les faire respecter. L’épidémie est en train de gagner du terrain, certains observateurs affirment que les chiffres présentés  sont minorés. On a remarqué que la situation est alarmante dans les universités et que l’alerte est lancée dans les établissements scolaires. Il est peut-être temps de se demander s’il ne faut pas mettre sur le tapis la question de la vaccination. De nombreux pays ont commencé leur campagne de vaccination et leurs dirigeants comptent bien accélérer le rythme, freiné par le retard de la production des vaccins Moderna, Pfizer et Astrazeneca. Aujourd’hui, les autorités sanitaires de ces pays sont prêtes à acheter les Spoutnik russe qui est efficace  à 90 % comme le suggère un article du  magazine scientifique Lancet . L’Inde, quant à elle, n’est pas en reste. Les pays en voie de développement peuvent bénéficier du programme de vaccination de l’OMS. Mais Madagascar pour le moment ne veut pas en entendre parler comme l’a affirmé la directrice de la communication de la présidence interrogée par une journaliste de TV5 monde. Aujourd’hui, voilà où en est la situation. Il est peut-être temps d’établir un véritable débat sur la question. 

Patrice RABE

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

5 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. Je suis ďaccord avec rakotonirainy,quel honte d’avoir un président aussi incompétent .

  2. N’oublie pas que 600 millions de dollars ,c’est le prix de trois avions BOEING OCCASIONS ou même presque neuf actuellement . Entre autres , c’est quoi l’avenir d’AIR MAD parcequ’on détruit même les avions maintenant partout dans le monde . l’ORANGE préfère toujours garder les deux AIR BUS pourris .

  3. C’est à cause des 600 Millions de Dollars donnés par les Etrangers que l’ORANGE n’ose pas s’orienter vers les vaccins covid .Si ORANGE accepte ,ON VA POSER LA GRANDE QUESTION ,qu’avez-vous fait des 600 millions de dollars ?

  4. Vacciner ou non relève du domaine de la souveraineté nationale.
    Qu’on se remette aux sages décisions de notre président éclairé par l’intelligence divine.

  5. Les dirigeants actuels portent l’entière responsabilité de leur obscurantisme en « mettant en danger la vie d’autrui  » avec le refus d’une prouesse scientifique que représente le VACCIN . Et ce n’est pas leur CVO maintenant associé au magnésium qui seront efficaces contre l’épidémie et le variant Sud -Africain du coronavirus . On a vraiment honte d’avoir des dirigeants aussi irresponsables et bornés surtout la banque Mondiale a offert ses services avec un financement de 12 millions de dollars pour la vaccination . On peut comprendre encore un président de la république avec un bac moins 3 ou la directrice de la communication à la présidence avec des bagages intellectuelles limites mais quand on a un double doctorat Médecine-droit comme conseillère et un ministre de la santé avec une agrégation alors là on se mord vraiment les doigts !

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.