Entre pouvoir et opposition, une véritable joute verbale

Si on voulait faire référence à un  jeu, on pourrait qualifier ce qui se passe ces derniers temps en une partie d’échecs  où chacun avance ses pions ? Entre le pouvoir et l’opposition, c’est une véritable bataille qui s’est engagée. Chacun avance ses pions et prend tour à  tour l’avantage, mais personne ne veut céder. Les députés TIM de Tana font pour le moment preuve d’une détermination sans faille et déclarent contre vents et marées qu’ils vont faire leur rapport d’activité  au jardin d’Ambohijatovo. Les autorités multiplient les écueils et brandissent l’utilisation de la force pour les dissuader.

Entre pouvoir et opposition, une véritable joute verbale

Les animateurs de la radio mira-manonja maintiennent le rendez-vous de samedi à Ambohijatovo. Le pouvoir avance des arguments plus ou moins solides pour dissuader la tenue de cette manifestation organisée dans cet endroit qui avait baptisé « kianjan’ny demokrasia ». Le refus du préfet n’a pas encore été signifié expressément, mais on devine qu’il mettra son veto. Le communiqué du maire est explicite et il interdit l’entrée du jardin. Le général commandant du CRGN emploie un langage sans détour et dissuade la population tananarivienne de venir à la manifestation de samedi. L’opposition, elle n’a pas cessé de dire ces derniers jours qu’elle n’avait pas l’intention de se laisser intimider. Les propos qu’elle tient depuis le début de la semaine ne changent pas et c’est un discours bien charpenté que ses représentants prononcent sur les ondes et lors de leur rencontre avec la presse. Ils n’adoptent pas de ton belliqueux, mais font appel à la raison de tous ceux qui vont les empêcher de présenter leur rapport d’activité. À deux jours de cette échéance,les joutes verbales se multiplient, mais rien d’irrémédiable n’est accompli. La situation peut encore évoluer dans un sens ou dans l’autre.

Patrice RABE

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

2 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. Quand un nivellement par le bas est adopté, le sérieux risque de devenir ludique .
    Tout organe d’analyse et d’ information se doit d’avoir un œil dans le sens de l’ intérêt du pays; toute obédience confondue.
    Dans l’intérêt de tous car les lois sont pour tous ; leur application et leur fonctionnement ( car nul n’est censé ignorer la loi ) restent de rigueur et de règles pour la protection des citoyens et pour la défense des biens et de l’économie du pays.

  2. Hoy aho milaza manao hoe iretsy vahoaka hatsika sy hamporisihina ho eny Ambohijatovo no tsy mandinika na dia kely monja aza. Tsy nisy tsy nikaikaika fony fitondran’i Rajaonarimampianina, I drindra fa ireo mpanohana ny TIM, koa nahoana izao indray iretsy HVM no manome lesona ka lasa miara manonja amin’ny TIM? Mba asio fandinihina kely ihany, satria ianareo izay manaradia azy ireo anie ka ho tavela amin’izao misy anareo izao ny farim-piainanareo e. Ary voa maika hitotongana ny toe-karena. Amin’ny izao fotoana dia manohy ny fanarenana ny tsy mety nataon’ny mpitondra teo aloha ny fitondrana ka tsy mahagaga raha toa ka tsy mbola tena hita taratra izany eny amin’ny farim-piainanambahoaka. Vokatry ny kitoatoa nataon’ny teo aloha, ka raha miezaka ny mpitondra ankehitriny dia mampatahotra ny sasany satria ho voavahany ka matahotra ry zareo no tsy ho hita tableau intsony.

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.