L’opposition essaie de reprendre l’initiative

Une semaine après l’avortement de la manifestation sur la place du 13 mai, l’opposition semble avoir repris ses esprits. Elle a donc élaboré une nouvelle stratégie. Elle a commencé à véhiculer un nouveau slogan, celui de la lutte contre la dictature. L’intervention de l’ancien président, Marc Ravalomanana, sur les réseaux sociaux enfonçant le clou. Elle reprend l’initiative en lançant l’idée de deux nouvelles manifestations, la première au jardin d’Ambohijatovo et la seconde au terrain de Soamandrakizay. La réponse du préfet à propos du jardin d’Ambohijatovo est un non catégorique et elle est évasive à propos de la deuxième demande.

L’opposition essaie de reprendre l’initiative

Le pouvoir avait habilement manœuvré la semaine dernière en désorganisant le plan de l’opposition. Il a d’abord trouvé tous les arguments pour refuser l’accès au jardin d’Ambohijatovo, puis lorsque les membres de l’opposition ont décidé de tenir un meeting sur la place du 13 mai, le préfet a signifié son refus d’en autoriser l’accès et a proposé au dernier moment le terrain de Soamandrakizay. On sait ce qu’il est arrivé durant cette journée où le pouvoir a complètement neutralisé les manifestants. Il n’y a eu aucune action violente, mais onze personnes ont été arrêtées et placées sous mandat de dépôt au grand dam de l’opposition. On ne reviendra pas sur les péripéties de l’arrestation de la fille de maître Hanitra qui a suscité un véritable tollé. On a senti que l’opposition avait été déboussolée en début de semaine. Elle a repris par la suite ses esprits et elle a annoncé une nouvelle stratégie, celle de la lutte contre la dictature. C’est le chef officiel de l’opposition, comme il le dit, qui a clarifié la position du mouvement. Les opposants ont repris l’initiative en annonçant la tenue de nouveaux meetings. La balle est donc maintenant dans le camp du pouvoir. On connaît son refus à propos de la demande d’accès au jardin d’Ambohijatovo. On attend la réponse concernant le terrain qui avait été proposé la semaine dernière. Elle sera politique ou jugée comme telle par l’opinion.

Patrice RABE

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

3 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. Lutte contre la dictature, mais j’hallucine complètement. Qui avait osé levé son doigt du temps de Ravalomanana le dictateur? Il est mal placé pour donner des leçons de démocratie.

  2. Pour le citoyen lambda, l’opposition qui rapplique et le pouvoir qui réplique n’est que la fuite en avant de guerre intestine.
    Pour le citoyen lambda, être pris en otage par les revendications, les lamentations, les dégradations de toute sorte est un fait qui ne lui mérite pas.
    Il est temps pour tous les camps de tout professionnel de la politique de trouver une nouvelle stratégie et ne pas toujours reproduire le même schéma de conquête du pouvoir.
    Faut- il refaire le match à chaque fois qu’il y a un perdant ? C’est la question pour tout champion

  3. Esy aho e ry vert fivinanambe isanye !

Poster un commentaire