L’opposition essaie de piéger le pouvoir

C’est  une avenue de l’Indépendance aussi déserte que le 20 février dernier que les observateurs  ont découvert, samedi dernier. Les autorités avaient bloqué toutes les entrées d’Analakely pour empêcher une manifestation du RMDM. Les forces de l’ordre ont vainement attendu les manifestants qui ne sont pas venus et ont été obligés de repartir vers 13h pour laisser le passage aux piétons et rétablir une  circulation normale. C’était un principe de précaution que  les  autorités ont appliqué, mais elles ont été bernées par l’opposition  qui leur a fait faux bond.  Le résultat est cette présence inutile de nombreux membres des forces de l’ordre, paralysant les  activités des marchands d’Analakely.  Entre le pouvoir et l’opposition, c’est un jeu subtil qui a lieu et qui peut encore durer longtemps.

L’opposition essaie de piéger le pouvoir

La crainte de voir des opposants se masser devant le jardin d’Ambohijatovo est-elle si forte qu’il fallait  installer le même dispositif policier que celui de samedi précédent ? Le blocage de toutes entrées d’Analakely  très tôt laissait supposer que les autorités étaient décidées à empêcher toute manifestation. Les avertissements lancés la veille  par le préfet n’étaient pas gratuits. Mais l’opposition s’est dérobée et on peut prendre son  annonce de manifestation comme un pied-de-nez au pouvoir. On  perçoit  maintenant sa stratégie qui laisse le pouvoir s’enferrer dans un piège. C’est vers le meeting de Soamandrakizay qu’elle se focalise  maintenant. Elle présente ce  rendez-vous qu’elle fixe à la population de manière habile. Elle a repris l’initiative et c’est  le régime qui doit trouver la parade. La demande d’autorisation a été ou va être déposée et la réponse qui sera faite devrait dicter la suite des événements. Les yeux sont pour le moment braqués sur le problème des étudiants qui réclament le paiement de leur bourse. Le pouvoir doit donc tout faire pour apaiser  la tension qui règne en ce moment.

Patrice RABE

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

5 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. Debas,chez-nous,c’est une balle perdue! La balle du g7 est perdue. La balle réelle perdue a tuée un étudiant à toamasina! Les opposants ne sont aussi dupes pour sacrifier des vies humaines devant un surnomé baomba décidé à utiliser des balles réelles contres les manifestants aux mains nues, et ce seraient soit des balles perdues soit une légitime défense! Pourquoi craindre les opposants se masser devant le jardin à ambohijatovo? Les députés de l’opposition ne feront plus à leur tête mais s’inclineront à faire leur »tatatra » aux lieux suggérés et proposés par les autorités à soamandrakizay et par les députés ird,dans leur circonsciption respective! Nos politiciens utisent ou prêtent des versets bibliques: »aza matahotra,minoa fotsiny ihany »; »ny fitiavana no lehibe indrindra »; »valiana soa ny ratsy »! Espérons que ce ne soit de vains prêts mais un peu de vin au coeur et un peu d’or dans la main, de l’or pour les malagasy!

  2. Birmanie et Madagascar même combat :
    « Nous n’hésiterons pas à prendre de nouvelles mesures contre ceux qui commettent des actes de violence et répriment la volonté du peuple. Nous ne faiblirons pas dans notre soutien au peuple birman », a déclaré le chef de la diplomatie américaine Antony Blinken.
    « Nous demandons à l’armée et à la police de cesser toute attaque contre les manifestants pacifiques, de libérer immédiatement toutes les personnes injustement détenues, de mettre fin aux attaques et aux intimidations contre les journalistes et les militants, et de rétablir le gouvernement démocratiquement élu », a déclaré le secrétaire d’Etat américain dans un communiqué.

    « L’utilisation de balles réelles contre des personnes non armées est inacceptable », ont déclaré mardi dans un communiqué les ministres des Affaires étrangères du G7, les sept plus grandes puissances de la planète, également signé par l’Union européenne.

    « Quiconque répond à des manifestations pacifiques par la violence doit être tenu responsable », ont-ils déclaré, appelant les forces de sécurité du Myanmar à « faire preuve de la plus grande retenue et respecter les droits de l’homme et le droit international ».

  3. Birmanie et Madagascar même combat ….

    19:00 – FENOARIVO ATSINANANA
    Le maire de la commune de Mahambo, dans le district de Fenoarivo Atsinanana, a effectué une descente à l’école primaire d’Antanambazaha, ce 24 février, pour constater le quotidien des écoliers sans table bancs de cet établissement. Le maire a promis de faire le nécessaire pour que ces élèves puissent disposer des infrastructures nécessaires pour mieux étudier. »
    LA HONTE pour MADAGASCAR alors que l’on injecte des millions de dollars pour des stades de foot
    Il y aura encore de beaux discours présidentiels pour faire passer la pilule mais Généralement ses discours ne sont que des plagiats regarder dernièrement sa célèbre phrase « Nous ne nous laisserons pas vaincre par le mal. Nous allons surmonter le mal par le bien » sauf que cette écrit n’est pas de lui mais il s’agit d’un message biblique « Ne te laisse pas vaincre par le mal, mais surmonte le mal par le bien – Romains 12 :21 » … il aurait fallu qu’il cite sa source à moins qu’il se prenne pour Dieu …

  4. Si c’était une arnaque, le régime est donc tellement bête qu’il s’est fait avoir. Ça signifie aussi que le fait de boucler tout un quartier du centre ville est vraiment une décision idiote

  5. Faire honneur à ses engagements n’est pas de leur école. Dérobade et couillonade sont leur moule.
    Qui peut dire que le 6 mars n’est pas une arnaque de plus ? Un faux bond en perspective ? Une tromperie à l’égard des crédules et simples d’esprit qui ne jurent que par fanatisme et à qui on peut faire croire Noël à Pâques .

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.