Vaccin anti Covid-19 : La messe est dite 

De nombreux pays africains ont reçu leurs premiers lots de vaccins. Leur campagne de vaccination a commencé ou va commencer. Madagascar  va prendre un léger retard, mais comme on dit , mieux vaut tard que jamais. Certes, on part un peu dans l’inconnu, mais devant l’ampleur de l’épidémie, il fallait agir. La vaccination a fait ses preuves dans les pays de l’hémisphère nord. Une partie importante de la population y est donc déjà immunisée. L’Académie malgache de médecine a pris ses responsabilités et a affirmé que la vaccination était un moyen efficace pour contenir la propagation du virus. Les ravages causés par le variant qui est en train d’essaimer chez nous, nous laissent totalement désemparés. Maintenant, l’Etat doit  organiser l’étape suivante.

Vaccin anti Covid-19 : La messe est dite 

Les campagnes de vaccination en  Europe, aux Etats-Unis, en Chine, en Russie  et dans d’autres pays, ont eu l’effet escompté, à savoir ralentir voire stopper la progression de l’épidémie. La population d’Israël est maintenant totalement immunisée. Les dirigeants malgaches, forts de la possession du Covid organics et du CVO+, avaient repoussé avec dédain le projet Covacs de l’OMS, offrant des lots de vaccins aux pays pauvres. Madagascar a cependant été rattrapée par la pandémie et la seconde vague est en train de submerger le pays. La représentante de l’OMS a relancé nos dirigeannts, leur rappelant que le vacciné était un moyen efficace pour immuniser la population. Les ravages provoquées par le variant  ont commencé à affoler les Malgaches. Le pouvoir s’est accroché à l’idée que le Covid organics et le CVO+ étaient amplement suffisants. Mais à l’intérieur du pays,  de nombreuses voix se sont élevées pour réclamer la vaccination. Il s’agissait de voix autorisées, mais aussi de celles de simples particuliers. En parlant de réclamation venant d’opposants, le pouvoir s’est enferré dans une logique difficilement défendable. Il  a donc fini par s’adresser à l’académie de médecine. Ses membres  ont  donné leur avis de manière objective et ont recommandé  le recours au vaccin. Maintenantt, la messe est dite et il n’est plus question de reculer.

Patrice RABE

 

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

3 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. Un laboratoire et l’état Français sont condamnés par le tribunal ce 29 mars 2021 sur la distribution d’un médicament. (source Agence France Presse, lemonde, europe1, …)
    Le laboratoire pour tromperie, ….
    L’état pour manquement à son rôle, ….
    Espérons que notre Pharmagasy Nationale ne se trouve un jour dans une pareille situation avec le CVO++++

  2. OUPS PAUVRE CVO PAS DE RETOUR SUR INVESTISSEMENT. PHARMALAGASY VA SE RECONVERTIR EN TRAITEMENT DES ORDURES A TANA KKKKKKKK

  3. Une analyse objective , sans concession et réaliste . Nous sommes contrariés par contre avec cette fausse -note due à l’obscurantisme , le complotisme et l’incompétence du pouvoir . Ce retard est préjudiciable à l’acquisition d’une immunité collective pour affronter la saison froide . Tout comme le président de la république hier encore le PM a sorti des inepties sur l’absence actuelle de vaccin contre les variants . Le vaccin Pfizer et Moderna sont répertoriés pouvoir contrer les mutations virales , point final . Il n’y a pas seulement le dispositif COVAX que le pouvoir a snobé . La banque Mondiale était prête à donner sa contribution à hauteur de 12 millions de dollars . L’union Africaine a aussi 2 700 000 doses gratuites pour le continent .
    L’attitude de ce régime trouve explication par sa hantise de voir son CVO et Pharmalagasy sombrer face au rouleau compresseur de la campagne de vaccination . Il y a aussi des intérêts malsains des proches du pouvoir . Ils n’ont qu’à voir le pape qui s’est vacciné . Israël qui va retrouver sa liberté avec 60% de sa population  » immunisée  » fin avril . Le discours imbécile des bornés et des fanatiques du régime sur le nombre des cas contaminés et des décès en Europe démontre leur faiblesse intellectuelle et leur envoûtement par la pseudo-prophétesse Brésilienne . Ils devraient faire profil bas avec ces pays Africains qui ont  » mouché  » leur CVO . L’académie de Médecine les avait envoyé  » boulet  » également sans piper mot du CVO dans leur lettre .
    On a maintenant tiré l’amère conclusion que le changement est un mot creux et que les pratiques restent les mêmes car au fond d’eux-mêmes les dirigeants considèrent le « vaccin » comme un gros mot !

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.