Dernier test avant le reconfinement

Proclamé pour la première fois le 21 mars 2020, l’état d’urgence sanitaire a été levé le 18 octobre de la même année avant d’être de nouveau instauré sur tout le territoire de la République le 3 avril dernier.

Dernier test avant le reconfinement

Dans son message à la Nation prononcé juste la veille de Pâques, le président de la République n’a pas parlé de « résurrection » du confinement. Du moins pour le moment. Tout dépend du nombre de nouveaux cas et de décès liés au variant sud-africain de la Covid-19 dont « le nombre ne cesse d’augmenter au fil des jours et des heures ». C’est dire que la seconde période de 15 jours qui a commencé samedi, constitue un dernier test – positif ou négatif – avant un possible reconfinement. Le chef de l’Etat en appelle à « la solidarité, à l’entraide et au sens de responsabilité des Malgaches  pour mettre un frein à la propagation de la pandémie ». En limitant notamment les sorties et les contacts extérieurs « face à l’ennemi commun et invisible ». Le président d’ajouter que « c’est un virus qui n’a pas non plus de pied, mais c’est nous qui le véhiculons ». De la propension des uns et des autres à casser la chaîne de transmission du virus dépendra l’éventualité d’ « un reconfinement dont nous avions vécu les conséquences sur le plan économique et social », a rappelé le locataire d’Iavoloha. En avançant un nouveau « variant » si l’on peut dire aux Travaux d’Intérêt Général (TIG) puisqu’il s’agit désormais de participer à des tâches de ravalement des édifices publics comme les écoles et les hôpitaux mais non plus de se livrer à des corvées du genre curage des canaux qui pourrait être vecteur d’autres maladies. Le variant sud-africain de la Covid-19 « décime le pays », pour reprendre les propres termes du président Andry Rajoelina dont l’intervention a duré 27 minutes. Avec un ton grave, à la mesure de la pandémie qui ne provoque pas que des formes légères ou modérées.

R.O

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Un Commentaire - Ecrire un commentaire

  1. En l’état de nos connaissances actuelles , le confinement simple , soit la mise en quarantaine à domicile , est propice à la formation de clusters , soit encore autant de bombes à retardement . La Chine a décrété le confinement pour… tester, isoler et traiter , c’est-à-dire soigner . Il existe des protocoles de soins scientifiquement et médicalement éprouvés , de coûts abordables …mais que l’industrie pro-vaccination occidentale récuse ou interdit : Allez savoir pourquoi !?
    Enfin, nous avons quelques retours sur l’évolution de la pandémie dans les pays ayant privilégié la vaccination généralisée . A méditer !
    De toutes façons, le confinement simple n’est pas la solution : c’est juste un pis-aller .

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.