Une mise en place difficile du plan de circulation

Ce premier jour de la mise en place du nouveau plan de circulation dans certains endroits de la Capitale ne s’est pas déroulé de la manière escomptée. Il a été conçu pour fluidifier le trafic extrêmement dense de la capitale. L’équipe de la CUA dirigée par le premier magistrat de la ville s’est attaquée à des années de mauvaises habitudes qu’il fallait changer. Le problème doit être réglé impérativement et c’est toute une réorganisation de la circulation qui a été conçue. Les automobilistes ont été à la peine car ils ont été surpris par le nouveau circuit à emprunter. Mais c’est le prix à payer pour mettre fin à ces embouteillages interminables dont se plaignent les habitants de la Capitale.

Une mise en place difficile du plan de circulation

Le premier magistrat de la ville a promis de faire d’Antananarivo une capitale digne de ce nom. La tâche qu’il s’est assignée est très ardue. Il doit essayer de bousculer les habitudes et faire face à des résistances tenaces. Mais ce qu’il est en train de faire doit cependant être apprécié par ceux qui l’ont porté à la tête de la CUA. Il avait promis durant sa campagne électorale d’assainir le cadre de vie de ses concitoyens. Il devait s’attaquer à une des plaies de la Capitale, à savoir cette circulation anarchique qui est l’une des causes du mal-vivre des Tananariviens. Il a, avec son équipe, pris le problème à bras le corps. Il avait commencé à dégager les rues des étals des marchands informels qu’il a installés dans des marchés couverts. A présent, il a mis en place un nouveau plan de circulation. Des trajets ont été modifiés et des rues ont été élargies. Il faut maintenant que les automobilistes s’y habituent. L’adaptation lors de ce premier jour a été malaisée et les règles n’ont pas été toutes suivies. Il va falloir que les agents de la circulation soient présents pour guider les usagers. Une campagne de communication devrait permettre une assimilation des nouvelles habitudes à adopter. Les habitants de la Capitale ont été surpris, mais la plupart ont applaudi l’initiative de la CUA.

Patrice RABE

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire