Stopper l’insécurité sur les routes nationales

C’est maintenant la peur au ventre que les automobilistes empruntent les axes vers le sud, vers le nord ou vers l’ouest de la Grande île. Les attaques qui ont pris pour cible les taxis-brousse nous ramènent à un passé que l’on voudrait oublier. Il s’agit de bandits parfaitement organisés qui tendent de véritables embuscades, ne laissant aucune échappatoire aux malheureuses victimes. Les caravanes qui s’étaient formées pour se protéger ont été prises d’assaut et les passagers ont été molestés et dépouillés. Les autorités doivent relever ce défi de l’insécurité qui est en train de mettre à mal l’ordre public.

Stopper l’insécurité sur les routes nationales

Le pouvoir a fait de la lutte contre l’insécurité une de ses priorités. Des efforts ont été déployés par les ministères concernés. Cependant, malgré les stratégies élaborées, il y a toujours des attaques à mains armées, des cambriolages et des kidnappings dans de nombreuses localités. Mais jusqu’à présent, ceux qui empruntaient les routes nationales semblaient épargnés. Ce sont maintenant des bandits de grand chemin qui attaquent les voitures et les taxis-brousse qui roulent de jour comme de nuit sur ces routes. Les brigands sont parfaitement organisés et opèrent en nombre. Ils sont armés et déterminés. Ceux qui sont pris dans des guets-apens ne peuvent que céder devant leur brutalité. Les voyageurs sont molestés et dépouillés de tout ce qu’ils possèdent. C‘est donc un défi qui est lancé aux forces de l’ordre chargées de restaurer la paix et la sécurité sur les tronçons où il est hasardeux de circuler. Les gendarmes affirment qu’ils vont escorter les caravanes de voitures qui vont être formées. C’est une opération militaire comme celle mise en place pour lutter contre les dahalo que les responsables vont lancer. L’urgence commande l’utilisation de moyens importants car les autorités ne peuvent pas laisser cette insécurité s’installer.

Patrice RABE

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Un Commentaire - Ecrire un commentaire

  1. Il faut des mesures à long terme. Drones et escortes en permanence des zones nationales sans exception, 365/365.

Poster un commentaire