Grave accident de taxi-brousse à Brickaville : Le chauffeur mort sur le coup, 11 passagers grièvement blessés

Grave accident de taxi-brousse à Brickaville
Grave accident de taxi-brousse à Brickaville: Photo: Alexan Dino – Ino Maresaka à Tamatave (Facebook)

Un taxi-brousse de marque Sprinter a fait un accident et s’est couché sur le côté gauche près d’Antsampanana, district de Brickaville. On déplore un mort et 11 blessés graves.

Pour la énième fois, la route nationale numéro deux, reliant la capitale au Grand Port a fait des victimes. Un grave accident s’est produit à quelques kilomètres à l’entrée d’Antsampanana, une agglomération très connue des usagers pour être le lieu de restauration des voyageurs sur cette route nationale. Un taxi-brousse s’est subitement couché sur le côté après avoir perdu une des roues motrices gauche. Accident à la fois spectaculaire et mortel.

Problème mécanique. Le bilan a été lourd, selon les informations recueillies auprès de la gendarmerie locale, le chauffeur a été tué sur le coup. Onze personnes sur les 19 passagers se trouvent actuellement dans un état critique. L’accident a eu lieu, hier vers 11 heures et des poussières, au point kilométrique 130, à la hauteur de la localité de Betongolo, à seulement deux kilomètres à l’entrée de la ville d’Antsampanana. Ce véhicule de transports en commun, appartenant à une coopérative desservant la côte Est et celle du Nord de l’Ile, faisait route en direction de la capitale, d’après nos sources. Evidemment, en cette période de vacances, le taxi-brousse est archi plein. « Jusque-là, on ne sait vraiment pas ce qui s’est réellement passé. Mais d’après les témoignages des personnes à bord, un problème mécanique au niveau du pneu arrière gauche a causé la catastrophe. Une enquête est entreprise pour éclaircir ce fait » explique le Commandant de la compagnie de la Gendarmerie Nationale, responsable de cette zone.

Mort atroce. En effet, de sources locales et ce, selon les témoins de l’accident, « le voyage s’est déroulé normalement, jusqu’au moment tout le monde à bord sursautait, à la suite d’un bruit d’explosion venant du côté arrière gauche du véhicule. Le conducteur tentait de redresser tant bien que mal la voiture, qui chavirait dangereusement ». Mais l’inévitable s’est produit. Le Sprinter a terminé sa course, dans un effroyable bruit de tôle. Le Sprinter s’est couché sur le côté, son flanc gauche broyait le goudron. Le sang a coulé à flots. Tous les passagers qui se trouvaient de ce côté n’ont pas pu échapper à l’accident. Le conducteur est mort, victime de cette défaillance mécanique. Une dizaine de passagers a été grièvement blessée. D’autres s’en sortaient avec des blessures plus ou moins graves. Les secours s’organisaient vite sur place. Une fois, la voiture remit sur ces roues, les sauveteurs ont eu tant de mal à extirper le corps du défunt chauffeur de la carcasse du Sprinter. Il restait coincé entre le siège conducteur et le volant, toujours aux dires des témoins. Quant aux blessés, ils ont été tous transportés d’urgence à l’hôpital de Brickaville.

Ces derniers temps, des dizaines d’accidents ont été enregistrés dans la capitale et ses environs, surtout sur les routes nationales. Encore et toujours, les taxis-brousse de marque « Sprinter » se trouvaient en haut de la liste. Est-ce purement le fruit du hasard ou ce type de véhicule, qui a été conçu pour rouler à grande vitesse, n’est pas encore usiné pour rouler sur nos routes ? A cet effet, bon nombres d’observateurs estiment qu’un minimum de responsabilité doit être pris au niveau des différentes instances pour mettre à terme à ce genre de situation.

m.L

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

8 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. Par manque de moyens? les gens sont capables d’acheter des Sprinter à 40 millions d’ariary mais ne sont pas capables d’acheter des plaquettes d’origine à 200 000 ariary. La paradoxe malgache.

  2. Visite technique a mada angué mandeha oazy

  3. C’est interessant,
    vous nous donnez plein de pistes pour améliorer la sécurité sur la route.
    Merci ! On en apprend davatange.

    Néanmoins, pour la plupart des causes évoquées (plaquette, visites, pneus,…) c’est malheureusement par manque de moyens que les gens ne respectent pas ces normes mais pas vraiment par négligence

  4. Les plaquettes qui s’usent rapidement sont causés par des chauffeurs qui ne font jamais usage du frein-moteur. Eh oui, on préfère descendre une pente à 50 degrès d’inclinaison avec vitesse point-mort pour économiser en carburant.

  5. Alerte !!!!

    SPRINTER: Bien vérifier les accessoires tels que les freins ( plaquettes qui s’usent rapidement), les roues généralement lisses ( ne supportent pas la chaleur avec le poids des bagages qui parfois dépassent le minimum du règlement autorisé)
    – rouler moins vite , pas de précipitation surtout après 3 heures de marche , les nerfs sont fatigués seuls les automatismes qui commandent , aucune concentration s’il y a des imprévus .
    – Les agents de sécurité routière , tout confondu , ne restent pas dans ce laxisme et d’irresponsables dans cette situation
    Le contrôle des véhicules ne doivent pas être comme une source de richesse . C’ est notre devoir en tant que citoyen responsable de veiller à la sécurité des malgaches et des passagers en général

    Diego-Miaro

  6. Je rentre des vacances de Foulpointe avec ma voiture et des Sprinter me « collent » à 90km/h derrière le pare-choc arrière de ma voiture pour me doubler, je pense, à plus de 130km/h.

  7. La visite technique ne peut pas prévoir un défaut provoqué par des pièces de rechange de contrefaçon.

  8. En observant la photo de l’accident!Je ne comprends rien de « sa position-accidentée ».
    Les visites techniques devraient être fréquentes pour les véhicules de transport en commun,surtout pour la longue distance.
    -« RESPECT DES REGLEMENTATIONS TECHNIQUES et SECURITAIRES »

Poster un commentaire