Lalao et Marc Ravalomanana : Faits et gestes surveillés de près par le pouvoir

Le couple Ravalomanana est dans le collimateur des tenants du régime.
Le couple Ravalomanana est dans le collimateur des tenants du régime.

Dès son retour inopiné au pays le 13 octobre 2014, l’ancien président n’a pas fait mystère de son intention de revenir au plus vite au pouvoir.

« Je ne compte pas attendre 2018 », a déclaré d’emblée l’ancien exilé. Ce qui lui a valu à l’époque une arrestation manu militari dans sa résidence de Faravohitra, suivie d’une assignation à résidence fixe. Apparemment, les tenants du régime HVM ont pris au sérieux les propos de « Dada ». En effet, de source informée, on a appris que les moindres faits et gestes de Lalao et Marc Ravalomanana sont surveillés de près par le pouvoir. Et ce, bien malgré le semblant d’accord entre l’ancien président et celui en exercice.

Réservistes. Les services de renseignements au niveau de l’Armée et de la Gendarmerie nationale auraient reçu l’ordre de garder l’œil sur le couple Ravalomanana. Et ce, sur la base de renseignements indiquant que l’ex-exilé d’Afrique du Sud procèderait depuis quelques temps à une opération de recrutement de réservistes comme en 2001. Officiellement, ces ex-militaires ont été appelés dans le cadre d’un projet qui consiste à mettre en place un service de renseignements au niveau de la Commune Urbaine d’Antananarivo. Vu l’anarchie et l’insécurité grandissante dans la capitale, bon nombre d’observateurs estiment que pareil service s’avère nécessaire pour mener à bien l’assainissement de la Ville.

Réunion. D’après les informations, 50 hommes auraient déjà été contactés pour le premier recrutement pour ne pas dire contingent. Il serait même question d’envoyer une vingtaine d’hommes suivre une formation paramilitaire en Afrique du Sud où Marc Ravalomanana a évidemment  tissé beaucoup de relations et contacts durant ses 5 années d’exil. La question qui se pose est de savoir si la réunion de vendredi dernier à Besarety a un lien avec ce projet.

2 Colonels. En effet, d’après les mêmes renseignements, une centaine d’individus ont participé à cette rencontre dont la raison d’être était la création d’une association chargée d’épauler la nouvelle maire dans les opérations d’assainissement de Tana, notamment au niveau des bas-quartiers. Seulement, la réunion a vu la participation de 2 Colonels d’active. Tout cela n’est pas pour rassurer le pouvoir en place qui voit déjà d’un mauvais œil le parachutage par Faravohitra à la tête du Conseil municipal d’un Colonel à la retraite qui avait pris part dans la tentative de putsch à la BANI.

Davis R

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

20 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. · Edit

    C’est plutôt le Maire qui devrait reviser les Lois de la République, il y a une Police régilière à Tanà, on ne crée pas une police parallèle, genre zana-dambo et pareil aux SS de Himmler!

  2. · Edit

    Merci pour la correction c’est fait

  3. Esory le sary @ rindrina io ry dada aa …

  4. Comment comprendre cette mesure de surveiller de près Lalao et Marc Ravalomanana dans leurs faits et actes ? Ils sont libres non ?
    Voilà encore un comportement du pouvoir qui n’a pas pris des mesures et décisions adéquates dès le retour en catimini de Marc Ravlomanana de l’Afrique du Sud … Il a franchi les frontières comme un oiseau libre de tout contrôle …
    Qui peut rentrer librement à M/car après un séjour à l’étranger quels que soient la durée de séjour et les motifs (vacances, voyages d’affaires, missions, …) sans passer par la Police des frontières, la Douane, … ?
    Ravalomanana est rentré sans formalités … C’est un fait, un constat au vu et au su de tout le monde. Sans explications, sans régularisations, sans suite …

    Concernant le recrutement de réservistes, si ce n’est que pour assurer leurs personnes et biens personnels, c’est tout à fait leurs droits.
    Mais si c’est pour monter une sorte de milice (police parallèle) au sein de la Mairie d’Antananarivo pour assurer la protection du Maire dans l’exercice de ses fonctions, c’est ne pas avoir confiance en la force publique de l’Etat mise à sa disposition.
    Mais on n’en est pas encore à ce stade où la Mairie serait un Etat dans un Etat avec des pouvoirs qui échappent à l’Etat normalement constitué.

  5. C’est Vous ..qui vont Mdr..!

  6. Toi et ton Français de merde. Tu ferais mieux d’acheter un Bescherelle et de la fermer au lieu de raconter des sottises!

  7. hisy hanao sesin-tany ny tenany indray tsy ho ela. Hiverina ny tantara

  8. · Edit

    C’est vous qui vont avoir l’AVC lorsque la nouvelle maire sera destituée pour trouble à l’Ordre Public et remplacée par un PDS….qu’elle se tienne à carreau!

  9. tu peux la fermer un peu que de voir toujours de suspect dans les gestes de ce monsieur ! Attention un AVC ne prévient pas!

  10. · Edit

    En tous cas pour la ville de Tanà je veux dire

  11. · Edit

    Si je comprends bien, le maire crée une police parallèle genre zana-dambo de 2002 pour contrer les forces de l’Ordre! Est qu’elle n’est pas là pour mettre de l’ordre dans la Police Nationale et Municipale?

  12. · Edit

    bien dit!

  13. En plus, par exemple ici à Mahajanga, comme partout dans le pays, ces sont les Polices et Gendarmes qui sont complices de ces malfaiteurs et bandits armés. Ils ont leurs salaires en tant que fonctionnaires mais ils n’hésitent pas à louer leurs armes pour avoir plus d’argent.

  14. police municipale petit bras!! (au propre comme au figuré) MDR

  15. · Edit

    Le TIM recrute de gros bras§….,pour quels objectifs inavouables?…à quoi ça sert la Police Nationale et la Police Municipale?

  16. Plutôt, nous attendons des RESULTATS CONCRETS dans le plus bref délai, mais l’incompréhension fait défaut au niveau de leurs adversaires politiques. Si vous voulez, il n’est pas question de CREER DE TROUBLES, le souci majeur du pouvoir central, mais s’adonner le maximum au travail.

  17. Les intentions de l’ex-Président ont été assez claires dès le départ, normal que le pouvoir en place prenne des mesures pour éviter toute tentative de destabilisation. Les crises, le peuple en a marre. Du temps ou Marc était à la tête de l’Etat, il n’a pas été très coopératif avec ANR lorsque celui-ci était maire de la capitale, ce qui a conduit au coup d’Etat de 2009. En espérant juste que l’histoire ne se répète pas!

  18. · Edit

    Tsara ko ra mapiasa drone anenjeana mpangalatra

  19. Hery et son gouvernement hvm voit des ennemis partout pour masquer leurs échecs et leurs incompétences dans le redressement du pays .
    Que ce soit les étudiants les employés du domaine ou les maîtres fram tous veulent déstabiliser le pouvoir .
    Bientôt ce sont les 22 millions de malgache que Hery Kotovao et son hvm vont accuser de vouloir déstabiliser le pouvoir et qui seront leurs ennemis .

  20. · Edit

    Dia hanomboka indray izany ny milices sy ny zana-dambo..dia adi an-trano ny fiafaran »izy ity toy ny tamin’ny 2002!

Poster un commentaire