Mois de mai sous tension : Possible utilisation d’armes de guerre et de munitions perdues sous la transition

Une grande manifestation est prévue le 13 mai prochain sur la place du 13 mai.
Une grande manifestation est prévue le 13 mai prochain sur la place du 13 mai.

De sources bien informées, 45 pistolets automatiques de la Garde présidentielle, une kalachnikov, 7 FAC et 2 pistolets Makarov n’ont pas été restitués à la Présidence de la République.

Les forces de l’ordre sont sur le qui-vive. En effet, les Tananariviens risquent de passer un mois de mai sous tension. D’après les informations, les différents services des renseignements ont été avisés d’une sérieuse menace de troubles orchestrées par des politiciens anti-régime. De nombreuses réunions secrètes liées à ce projet se seraient succédé depuis quelques semaines notamment à Isotry et aux 67Ha. Mis à part des barons du régime transitoire, des opérateurs économiques et des militaires sont également soupçonnés de vouloir fomenter des troubles pour renverser le régime HVM. D’après les informations, les auteurs de ce « complot » envisageraient de profiter des différentes manifestations syndicales prévues se dérouler durant le mois de mai pour arriver à leurs fins. En quelque sorte, des « gros bras » vont infiltrer les mouvements. La question est de savoir si les descentes dans la rue prévues se tenir au cœur de la Ville des Mille pendant les week-ends de ce mois de mai n’ont pas un dessous politique. Faut-il rappeler que le 1er mai prochain, dans le cadre de la célébration de la fête du travail, une grande manifestation de rue est programmée sur l’Avenue de l’indépendance à Analakely, « en vue de dénoncer les corruptions qui gangrènent l’Administration », selon les organisateurs. 10 jours après la Fête du travail, c’est-à-dire, le 11 mai, plusieurs mouvements sociaux et des grèves syndicales envisagent également de converger vers le centre ville en vue de rassembler la « force » pour dénoncer l’incapacité des dirigeants actuels à résoudre les difficultés subies au quotidien par la population et par la même occasion, pour réclamer le départ du président Hery Rajaonarimampianina.

« Vendredi noir ». Par ailleurs, d’après les renseignements, un projet d’organiser un « vendredi noir » ou « vendredi rouge » (c’est selon) à Antananarivo le 13 mai prochain serait en cours de préparation. Les détracteurs du régime prévoiraient de mettre la capitale à feu et à sang. Des armes de guerre disparues durant la période transitoire pourraient être utilisées durant cette journée. Des sources proches des forces de l’ordre ont fait savoir qu’un rapport officiel qui circule dans les plus hautes sphères de l’Etat fait état de 45 pistolets automatiques de la Garde présidentielle, une kalachnikov, 7 FAC et 2 pistolets Makarov qui n’ont pas été restitués à la Présidence de la République. Ces armes continuent donc de circuler illégalement et constituent une menace sérieuse pour l’ordre public. Par ailleurs, selon toujours nos sources, jusqu’ici, les munitions dérobées à la soute à munitions de la Base Aéronavale d’Ivato n’ont pas encore été retrouvées. Faut-il rappeler que le 6 décembre 2011, 3 000 balles de calibre 7,65 ; 500 balles de calibre 9mm de fabrication française et 570 balles 9mm de fabrication russe ont entre autres, été dérobées à la BANI. Pour l’heure, les enquêteurs n’ont pas encore réussi à retrouver ces munitions. Face à cette sérieuse menace de déstabilisation, toutes les casernes seront certainement consignées durant le mois de mai. Les nouveaux dirigeants de l’Armée, de la Gendarmerie et de la Police nationale vont certainement prendre des mesures particulières pour faire face aux risques engendrés par ces renseignements. Nul n’ignore en tout cas que seuls les éléments des forces de l’ordre ont la capacité requise pour manipuler ces armes de guerre.

Davis R

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

5 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. ka ny olana anie ry zala reo mpitandro filamainana reo fona no ao ambadika e , normal satri le galona be mahazo million daholo , ny tena miasa sy eny anivon ny vahoka zara ra mahazo , FITIAVANTENA

  2. fa maninona no tsy interpellé na zay nampiasa ireny basy sy bala tam teteza-mita sa misy atahorana koa ? f’angah nozaraina toy ny mofogasy izy ireny fa tsy mba nisy procédure akory ! sa zay le fozaorana ! ka ho sarotra raha izany ny ahita intsony ireny afa-tsy ny douille avy nanaovana opération

  3. Fotaona io no hivondronan’ ny Mpino malagasy rehetra hitalaho amin’ ATRA sy hifona ho an’ ny Firenena fa tandidomin-doza Gasikara ary mety hiroso amin’ ny ady antrano izany. Hatramin’ izay dia voasakana faona io fa mety hanahirana raha tsy fiovam-penitra lehibe eo amin’ ny Mpitondra ankehitriny sy miverina ny fahatokian’ ny vahaoka tsy mandady harona.

  4. par définition, ce qui est secret est secret !

  5. Aprés combien de mois de pouvoir, se sont-ils donc aperçus qu’il manquait une poignée – car 50 armes confondues ce n’est qu’une POIGNÉE – de ces choses? Et pourquoi ne le relever que maintenant? Nous en avons tous la réponse.
    Heureux est celui qui arrive à lire ce qui se passe à Madagascar, sans le moindre doute…

    Que des gens dans la misère manifestent leur ras-le-bol, c’est tout-à-fait compréhensible. Mais s’agit-il bien de cela? Car la CONFUSION vient de l’IMPUNITÉ des fauteurs de coup d’état et de leurs remplaçants, lesquels sont LIBRES dans la nature, LIBRES DE FOMENTER CRIMES ET DÉSTABILISATION! LIBRES d’entretenir la HAINE et la JALOUSIE plaies mortelles de Madagascar depuis 1960 et même bien avant!

    C’est cette confusion-là qui rend la situation EXPLOSIVE et difficile à lire comme dans tout pays où règne moins d’impunité et où – trés important – le régime est plus ou moins toléré.

    Dans une certaine mesure, le pouvoir actuel peut lui aussi JOUER avec l’existence alléguée d’opposants qui voudraient sa fin… Rien n’est exclu.
    C’est pourquoi, la seule chose à faire, est d’INTERDIRE la manifestation. Pas de manifestation, PAS DE MORTS NI DE BLESSÉS!

    Méfiez-vous! Ce régime ne se laissera pas envahir! Avoir fait de Mahafaly un francophile convaincu et OSTENTATOIREMENT FÉLICITÉ ET LOUÉ par les français, un premier ministre, est loin d’être anodin! Méfiez-vous! La france dans sa fougue actuelle d’armer tous les Noirs francophones, n’entend pas faire de Madagascar et ses promesses de développement potentiel, une exception en Afrique. Méfiez-vous!

    Ensuite, Madagascar fait « unique » dans sa « démocratie », en nous restreignant à l’Afrique.
    >>> Les gens râlent, s’énervent, se font tuer… MAIS RIEN DE TANGIBLE ET BÉNÉFIQUE ne leur arrive. MIALA MAINA! est bien une expression Malgache! MIALA MAINA!

    Alors avec ce genre de mentalité, SEULE LA DÉMOLITION DE TOUT… OU LA PATIENCE… pourraient apporter des changements visibles et positifs.

    Le Malgache lui est d’une TIÉDEUR dont il a fait une qualité…
    Aux chrétiens qui me liraient, sachez que Jésus et même le méchant Jehovah des juifs – que certains Malgaches ont adopté, PAR IGNORANCE – ont proclamé qu’ils HAISSENT LA TIÉDEUR!

    La tiédeur est un manque de FOI! Le TIÈDE peut s’acheter à coup de centimes! Le TIÈDE se fait RETOURNER en moins de deux! LE TIÈDE N’EST PAS FIABLE!

    Tant que cette TIÉDEUR sera magnifiée, AUCUNE AMÉLIORATION DURABLE NE SE FERA À MADAGASCAR! AUCUNE!
    Peut-être des changements de personnes par çi par là, des miettes qui tombent du sac de riz percé des riches… des enfants qui crient FAMINE dans le Sud depuis des décennies…

    Si vous voulez rester TIÈDES, je vous conseille la PATIENCE et non des manifestations vaines!

    Et puis OUBLIEZ donc ces FAUX symboles de luttes hérités des 13 mai français de 1968, eux-mêmes COPIÉS DES AMÉRICAINS anti-guerre du Vietnam de 1967! ARRÊTEZ DE COPIER DES POSTURES QUI NE VONT PAS AVEC LE SÉRIEUX DE NOTRE CULTURE, LA PONDÉRATION DE NOS AÎNÉS, NOTRE INTELLIGENCE! ARRÊTEZ DE COPIER LA MER.DE!

Poster un commentaire