Sommet du COMESA sous haute surveillance : Des blindés dans les rues de la capitale pour assurer la sécurité des délégations

Des blindés ont été postés tout au long de la route menant vers le CCCI Ivato. ( Kelly)
Des blindés ont été postés tout au long de la route menant vers le CCCI Ivato. ( Kelly)

Le pouvoir n’a pas lésiné sur les moyens quant à la sécurisation de cette rencontre d’envergure internationale qui s’est tenue dans le pays.

Le 19e Sommet des chefs d’Etat et de gouvernement du COMESA sous haute surveillance. En effet, des blindés ont été postés le long de la route menant vers le Centre de Conférences International d’Ivato où se tenait ce Sommet. Plus précisément, quatre blindés plus connus sous le nom de BRDM ont été observés à Ampasika, à la bifurcation menant à Ambohitrimanjaka, à Antanetibe et au croisement  conduisant au CCI Ivato. Sans parler des éléments des forces de l’ordre placés en différents endroits de la capitale. De sources émanant des autorités militaires, des mesures ont été prises pour assurer la sécurité des délégations. Elles ont tenu également à souligner que c’est la première fois qu’un Sommet se tient à Madagascar.

Travaux. En ce qui concerne  le Sommet proprement dit, il y a eu peu de chefs d’Etat et de gouvernement. Citons notamment le président du Zimbabwe, Robert Mugabe et le président de la Zambie Edgar Lungu. Notons que ce dernier a débarqué à l’aéroport d’Ivato, hier après-midi. Il y avait eu également d’autres dirigeants, à savoir, le Premier ministre du Royaume du Swaziland, le Dr Barnabas Sibusiso Dlamini, le deuxième Vice-président du Burundi, Butore Joseph, le Vice-président de l’Union des Comores, Djaffar Ahmed Saïd Hassani, le Vice-Président du Kénya, William Samoei Ruto et pour terminer  le Vice-Président de la République du Soudan, Hassabo Mohamed Abdel Rahman. Plusieurs autres personnalités sont déjà arrivées à Antananarivo dans la journée du lundi, outre les ministres déjà sur place depuis l’ouverture des travaux. En revanche, lors du 18 e Sommet qui s’est tenu à Addis Abeba, il y avait eu six chefs d’Etat sans compter les Premiers ministres et les vice-présidents.

Marché commun. Pour ce qui est de la nouvelle composition du bureau du COMESA. A la tête du marché commun de l’Afrique orientale et Australe se trouve le président malgache Hery Rajaonarimampianina, le président du Zimbabwe Robert Mugabe occupe le poste de vice-président, tandis que l’Ethiopie joue le rôle de rapporteur. La journée d’hier a été aussi marquée par la réunion des Premières Dames.

Dominique R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire