Comores : Saisie de 49 kg de lingots d’or en provenance de Madagascar

Cette affaire confirmerait de nouveau que les frontières de notre pays sont de véritables passoires en matière de trafic de toute sorte. Hier, la gendarmerie nationale des Comores a saisi 49 kg de lingots d’or à l’Aéroport International Prince Saïd Ibrahim (AIMPSI). Cette cargaison a été découverte sur trois personnes, dont deux Malgaches. Selon les informations émanant des autorités comoriennes, cette énorme quantité d’or provient de Madagascar. Pour le moment, la manière par laquelle la marchandise est sortie du pays est indéterminée, mais les trois présumés trafiquants ont été « interpellés quand ils avaient affrété un jet privé au départ de Hahaya pour sortir ces 49 kg d’or des îles Comores. » Cela a été permis par la vigilance des autorités aéroportuaires et la gendarmerie nationale comoriennes. Ces dernières ont ensuite avisé les autorités malgaches. Arrêtés et placés en garde à vue auprès de la gendarmerie comorienne, les deux Malgaches susmentionnés font déjà l’objet d’un mandat d’arrêt international émis par la direction de police judiciaire malgache pour avoir été impliqués dans d’autres affaires de trafic d’or à Johannesburg. Des questions se posent sur le cas de ces individus. Il rappelle l’affaire des 73,5 kg d’or appréhendés en Afrique du Sud en janvier 2021. Les trois Malgaches impliqués dans cette affaire restent toujours incarcérés dans le pays de l’arc-en-ciel alors que selon les informations et les résultats des investigations menées par les entités proches de ce dossier, ces individus ne sont que des simples exécutants dans ce trafic. Les cerveaux sont libres et hors de tout soupçon. Affaire à suivre.

T.M.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

4 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. Io angamba ilay hoe vola ho ampindramina ho an’i COMORES HOY PREZZEEDA….KKKKKKKK

  2. S’il est confirmé que la provenance de la cargaison d’or saisie à l’aéroport des Comores est Mada, il est impératif d’accorder :
    un certificat d’incapacité et un brevet d’inaptitude par les entités internationales pour formation inadaptée.
    Former des agents au service de l’échec; autant se dispenser de tel service et faire l’économie de soldes publics pour une utilité passoire.

  3. …et pas de francais cette fois !!!

  4. Quelle nouveauté !!!
    Pourtant quelqu’un avait déclaré  » jamais plus ça  » !!!

Poster un commentaire