Andry Rajoelina :  » La Présidentielle de 2023 ouverte à tous les candidats « 

Le président Andry Rajoelina opte pour une élection démocratique, ouverte à tous les candidats et à toutes les tendances politiques. La course en vue de la Présidentielle de 2023 est lancée. Hier, le Chef de l’Etat a évoqué la prochaine échéance électorale durant sa rencontre avec la Grande famille de la presse qui s’est tenue au Palais d’Iavoloha.  » Je n’empêcherai la candidature de personne. C’est une compétition. Tout le monde peut se présenter « , a-t-il déclaré. Il soutient l’importance de l’alternance démocratique et appelle tout un chacun à défendre cette valeur. Le président de la République a réitéré hier que Madagascar a besoin de quatre alternances démocratiques pour se développer. Et lui d’expliquer que ceci ne signifie pas qu’il envisage de rester au pouvoir sur quatre mandats.  » Cette option est impossible car elle nécessite une réforme constitutionnelle. C’est plutôt d’un changement de pouvoir dans les normes démocratiques que nous avons besoin « . Andry Rajoelina appelle au respect des institutions en charge de la préparation des élections telles que la Haute Cour Constitutionnelle et la Commission Électorale Nationale Indépendante. Ce sont des institutions prévues dans la Constitution auxquelles nous devons faire confiance, rappelle-t-il.

Lundi prochain, le président Andry Rajoelina se rendra à Andekaleka pour constater de visu la situation réelle de la centrale hydroélectrique qui assure l’approvisionnement en électricité de la capitale, mais aussi pour assister à l’installation des nouveaux transformateurs qui vont pallier le manque causé par l’incendie survenu la semaine dernière, ainsi que la panne des deux autres transformateurs. Le Chef de l’Etat a annoncé qu’une enquête a été ouverte pour faire la lumière sur cet incendie. Dénonçant un incendie criminel, Andry Rajoelina n’entend pas laisser dans l’impunité cet acte. Concernant les problèmes d’approvisionnement en eau et l’électricité, le président de la République l’explique par la vétusté des infrastructures. Construite en 1978, la centrale hydroélectrique d’Andekaleka ne suffit plus pour approvisionner la capitale. La réalisation du projet Sahofika constitue la solution à long terme. Ce projet résoudra définitivement les problèmes de délestage, a soutenu le Chef de l’Etat. Cependant, à l’entendre, cette centrale qui produira jusqu’à 300MGW ne sera opérationnelle que d’ici cinq ans. Et lui d’annoncer aussi qu’actuellement, le régime est en train de mettre en place des centrales solaires de 10MGW à Mahajanga, Fianarantsoa, Antsiranana et Ambalavao.

En ce qui concerne le remaniement gouvernemental. Andry Rajoelina ne semble pas pressé de faire le changement. Et ce, même si dans ses propos, l’on remarque une insatisfaction par rapport au rendu de certains ministres.  » Un remaniement n’est pas toujours la solution « , soutient-il. Tout en expliquant qu’en formant leur staff, les nouveaux ministres mettent au moins trois mois après leur nomination. Ce qui retarde la mise en œuvre des projets de développement. Andry Rajoelina n’écarte cependant pas le limogeage de ceux qui n’arrivent pas à suivre le rythme du TGV. En revanche, en ce qui concerne les gouverneurs, le président de la République annonce que certains d’entre eux font leur travail convenablement, d’autres non. A l’entendre, une évaluation des gouverneurs des régions sera effectuée dans le premier trimestre de cette année. Après cette annonce, les gouverneurs non productifs sont sur la sellette.

Convaincu que l’utilisation actuelle des réseaux sociaux entraîne une perte des valeurs Malagasy, le président Andry Rajoelina prévoit d’organiser un colloque national sur le sujet. Un colloque à l’issue duquel on devrait mettre en place un cadre légal régissant les réseaux sociaux. Un projet de loi va être proposé pour imposer une discipline et réorganiser ce domaine.  » Il faut que chacun soit responsable de ses publications sur les réseaux sociaux « , a martelé le Chef de l’Etat qui déplore le manque de respect.

Pour ce qui est de la Covid-19, le locataire d’Iavoloha annonce qu’on sera fixé sur l’évolution de la pandémie d’ici le début de la semaine prochaine. Les statistiques à partir du 10 janvier seront déterminantes car elles vont nous permettre de découvrir si le nombre des cas a augmenté ou baissé après les fêtes, a-t-il soutenu tout en justifiant la décision relative au report de la rentrée scolaire pour une durée de deux semaines après les vacances de Noël. C’est pour couper la chaîne de transmission de la pandémie. Selon les explications du Chef de l’Etat, ces dernières semaines, une diminution flagrante du nombre des cas a été constatée.

Un succès. La réaction des observateurs par rapport au petit-déjeuner de presse du couple présidentiel avec la grande famille de la presse qui s’est tenu hier au Palais d’Iavoloha était positive. Dans une ambiance conviviale, médias pro et anti-régime se sont donné rendez-vous pour présenter leurs vœux du Nouvel an au président Andry Rajoelina et son épouse Mialy Rajoelina. Midi Madagasikara était à l’honneur lors de cet évènement organisé dans le strict respect des gestes barrières et des mesures sanitaires. En effet, Marthe Andriambelo, PCA du Groupe en question, a assisté pour la première fois à ce genre d’évènement en tant qu’invitée d’honneur du couple présidentiel. Cette doyenne des patrons de presse était assise à la même table que le couple présidentiel, avec la nouvelle présidente de l’Ordre des Journalistes de Madagascar. En quelque sorte, Marthe Andriambelo était la grande vedette de cette présentation de voeux de la presse. D’ailleurs, à la fin de la cérémonie, le président Andry Rajoelina a souhaité longévité à Midi Madagasikara qui fête ses 40 ans cette année, mais aussi une meilleure réputation en tant que journal neutre et objectif. Durant cette rencontre, le numéro Un d’Iavoloha a réitéré sa disponibilité à renforcer la collaboration avec les médias. Outre les patrons de presse qui étaient au grand complet, ou enfin presque, les membres de l’OJM, les directeurs de publication et les rédacteurs en chef étaient également présents lors de cette cérémonie de présentation de vœux.

Davis R

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

2 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. Annuler la ceremonie de présentation de vieux a Iavoloha etait l’une des premières mesures d’austerite budgétaire instituées par Andry Rajoelina lors de son arrivée a Iavoloha en 2019. Or, force est de constater que les pro-regimes (parlementaires, membres du gouvernement, chefs d’institution et membres de ces institutions, et puis maintenant les journalistes pro-regimes pour la plupart) y défilent et prennent part a des cocktails payes par les contribuables. Et si la véritable raison de la mesure était d’éviter les mpanohitra pour qu’ils ne puissent pas manger une miette de l’argent public? Oui ça coute de nourrir des invites dont la venue n’est pas vraiment souhaitée mais qui par hypocrisie (on appelle ça diplomatie) viennent quand même « rehausser de leur présence » la ceremonie d’hypocrisie. Et si par mpanohitra il faudrait aussi entendre les membres de la societe civile (neutres mais qui genent)? Ou encore les membres du corps diplomatique?

  2. BALA BALA MANARAMPENITRA , APRES C’EST LA VALSE DES 0,X%. MERSSIIII PREZZZIDAAAA

Poster un commentaire