Incendie de Manjakamiadana : Une commémoration sur les airs des compositeurs royaux

Des musiciens de la Camerata de Madagascar en pleine répétition pour être au top pour le 6 novembre.
Des musiciens de la Camerata de Madagascar en pleine répétition pour être au top pour le 6 novembre.

Il y a dix-neuf ans, jour pour jour, le Palais de la Reine avait été incendié. Aujourd’hui, les Malgaches se remémorent cette journée et se recueilleront à Manjakamiadana qui sera plongé dans une ambiance royale. Les portes seront ouvertes au grand public.

6 novembre 1995- 6novembre 2014. Dix-neuf ans après l’incendie du Palais de la Reine, la plaie n’est toujours pas refermée. Les Malgaches se souviennent encore de cette tragédie dans laquelle ils verront tomber en ruine Manjakamiadana. Chaque 6 novembre, tous se remémorent cette journée noire et viennent se recueillir sur les lieux. Cette année, l’Office National des Arts et de la Culture (OFNAC) et l’ONP, ont donc décidé de donner une dimension particulière à la commémoration. Heritiana Marie Olive, Directeur Général de l’Ofnac d’en dire plus : « Autrefois, les compositions de Ratavy, Ramboatiana ou encore Andrianaivoravelona étaient joués au Palais, dans la chapelle. Cette année, nous avons décidé de rejouer leurs œuvres. Pas toutes mais seulement quelques unes. Etant donné que c’est un moment de recueillement, nous avons choisi ceux qui correspondraient à l’esprit de la manifestation ». Lilie, Mahery et Rija Ramanantoanina redonneront donc vie à ces chansons d’antan. Le trio sera exceptionnellement accompagné par quelques uns des musiciens de la Camerata de Madagascar aux violons. « Pourquoi le violon ? Parce qu’autrefois, avant l’introduction de l’orgue à Madagascar, on jouait surtout du violon dans les Palais », selon toujours les explications du DG de l’Ofnac. Le Palais de Manjakamiadana, à l’occasion de la commémoration de ce 6 novembre sera ouvert au grand public. Les étudiants de quelques lycées de la Capitale joueront les guides.
Mahetsaka

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication