Ils ont fait le buzz… : Mahajanga et Antananarivo à travers leurs tabous

Le dernier examen de l’année, le « sésame d’une autre vie », le baccalauréat se profile à l’horizon. Comme la planète « Facebook » malgache adore chevaucher le timing, certains posts et publications à succès de cette dernière semaine sentent déjà les vacances. Quelques-uns le rappellent avec humour. Mahajanga, le temps des grandes vacances, devient la capitale de Madagascar. Et c’est de bon augure qu’un internaute a publié les « Mille et un tabous » de la ville. Ceci, sans doute, pour que les séjours se passent dans la plus grande sérénité et que la Cité des Fleurs ne soit pas maculé par des arrivants, si jamais imprudents, emmenant avec eux leurs certitudes et leurs manières d’inhabitués.

Des centaines de remerciements des « facebookeurs » et « facebookeuses » ont suivi ce post. Bien utile, pour savoir où mettre les pieds dans une ville appartenant à un groupe humain séculaire d’une forte tradition et une histoire à le rendre extrêmement fier. Du coup, un autre internaute s’est permis de répondre à ce premier post. Cette fois, ce dernier a avancé les tabous d’Antananarivo. Dans le genre folklorique, aucune cité urbaine ne peut faire mieux à Madagascar, et peut-être dans le top 30 mondial actuellement.

Un petit aperçu s’impose. « Il est tabou de jouer avec son téléphone dans le bus dans le tunnel d’Ambohidahy, surtout lors des embouteillages ». « Pour un conducteur roulant seul, il est tabou de conduire sa voiture aux portes non verrouillées (sans baisser les poussoirs des secrets) à Behoririka et Analakely, des femmes y entrent et n’y ressortent sans avoir chipé le téléphone ou de l’argent. Sinon, elles vont crier au viol ». « Il est tabou d’aller à moto à Vasakôsy et Andavamamba puisque la chaussée est glissante à cause des flaques d’hui et des gens qui viennent taper et détrousser dès qu’on tombe ». « Il est interdit de passer en voiture la nuit au Boulevard de l’Europe à la sortie d’Ankorondrano, des gens lancent des pierres. Entre Ambodimita et Ambohimanarina, ils lancent des excréments par contre…»

Au vu de ces recommandations, Antananarivo donne l’impression d’être une jungle. Comme s’il y avait deux capitales, celle pour les imposables, les actifs et les moutons. Et celle pour les monstres, les loups et les rapaces. Rappelant sur les bords, le film « Legend » avec Will Smith. Heureusement, que c’est seulement sur « Facebook », impossible de vraiment calquer la réalité sur quelques lignes numériques.

Mais les réactions des internautes sont assez cocasses. « Si c’est cela, je préfère rester chez moi », tonne une commentatrice. « Arrêtez de faire peur aux gens », invective une autre. Quoi qu’il en soit, les vacances arrivent, Mahajanga et Antananarivo ont l’air d’être diamétralement opposés sur les réseaux sociaux.

Maminirina Rado

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Un Commentaire - Ecrire un commentaire

  1. Eh bien si c’est ça Antananarivo, cette année je n’irait pas à Antananarivo comme les 6 anuées précédentes.

Poster un commentaire