Hommage : La mémoire de Jean Gabin Fanovona honorée à Ambovombe

Le groupe Vaovy (Jean Gabin Fanovona au premier plan) lors d’un concert à Tsihombe en 1982.

Un évènement assez silencieux, les 29 et 30 octobre, deux jours d’hommage ont été rendus à Jean Gabin Fanovona, fondateur du groupe Vaovy. Un des piliers du patrimoine moderne de la musique malgache.

« Au final, il n’y a eu qu’une seule journée de célébration car il est difficile d’organiser ce genre d’évènement ici à Ambovombe », fait savoir Desy Fanovona. Le fils de ce grand artiste compte reprendre le flambeau.

Pour marquer le coup, un concert a eu lieu au Sacré Coeur, avec la participation des groupes comme Vaovy, Varanga, Sarilovy, Fleur de l’Androy et bien d’autres. Tous des groupes et artistes issus de la région.

Un cabaret a ensuite été tenu durant la nuit de cette journée. Aux dernières nouvelles, « une maison de la culture sera érigée ici et portera le nom de mon père », se réjouit déjà Desy Fanovona. Une structure qui sera initiée par le ministère de la Culture.

Depuis son décès le 6 mars 2010, les dignitaires de ce patrimoine de la musique malgache ont initié plusieurs célébrations du genre. « Aujourd’hui, je ressens un grand manque. Il est parti trop tôt. Il a laissé un grand héritage, je vais essayer de reprendre son flambeau », met en avant son fils.

Si Vaovy était connu pour ses titres comme « Salakao » et « Soa ty manan-dongo », des chansons cultes. Il a un répertoire riche, dont des titres attendent d’être découverts. Entre autres, « Aza manapatapaka ala », « Ia ‘ty Rainay vatany », « Aiza ianao ? », une chanson d’amour.

Jean Gabin Fanovona a été aussi à l’écoute des jeunes artistes en ascension. « Hazolahy,Tsiliva, Tearano, Magneva, Vilon’Androy… l’ont sollicité » en tant qu’aîné, fait savoir Desy.

Maminirina Rado

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire