Sciences humaines : Tsiriniaina Hajatiana Irimboangy, premier lauréat de la bourse Yavarhoussen

Hasnaine Yavarhoussen, Tsiriniaina Hajatiana Irimboangy et Sophie Ratsiraka.

La bourse Yavarhoussen a été créée par le Fonds Yavarhoussen afin de stimuler la recherche sur l’histoire de l’Art et la culture à Madagascar durant les deux derniers siècles. Elle est hébergée par l’Institut national d’Histoire de l’Art (INHA). L’appel à candidature lancé en août dernier et clôturé le 14 octobre a mobilisé 7 candidatures provenant de 5 centres universitaires situés en France, en Allemagne et à Madagascar. Le vendredi 26 novembre 2021, le jury composé de Hasnaine Yavarhoussen (président fondateur du Fonds Yavarhoussen), France Nerlich (Professeure d’histoire de l’art et directrice du département des études et de la recherche de l’INHA), Claire Bloc-Tiesse (chargée de recherche au CNRS – Institut des mondes africains et conseillères scientifiques à l’INHA), ainsi que Pauline Monginot (chercheure en Histoire de l’art et spécialiste de Madagascar) a procédé à la délibération avec la participation exceptionnelle de la ministre malgache de l’Artisanat et des Métiers, Sophie Ratsiraka. Après de longues discussions, il a été finalement décidé que la première bourse Yavarhoussen serait octroyée au projet de Tsiriniaina Hajatiana Irimboangy qui porte sur le sujet : « Le lamba, du vêtement traditionnel symbolique au vêtement manufacturier industriel ». 

Tsiriniaina Hajatiana Irimboangy a obtenu son baccalauréat série ES avec mention à Antananarivo en 2016. Suite à quoi, il est parti en France pour étudier le design à l’ENSAAMA Olivier de Serres. Il poursuit sa formation en Master Design au Conservatoire national des Arts et Métiers-Mobilier national. Le jeune étudiant est sensible aux enjeux de préservation du patrimoine malgache, notamment textile, raison pour laquelle son projet de diplôme de DSAA porte sur le Lamba, pièce emblématique du costume malgache. Il a déclaré être particulièrement honoré en tant que designer-chercheur de se lancer dans ce travail de recherche et de contribuer au rayonnement et à la préservation du patrimoine artistique et artisanal malgache. Le fruit de ses recherches devrait être restitué vers la fin de l’année 2022 et fera l’objet de publications pour renforcer la connaissance de l’histoire de l’art et de la culture à Madagascar. 

Pour le prochain appel à candidature de la Bourse Yavarhoussen, il aura lieu au printemps 2022. 

Anja RANDRIAMAHEFA

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire