Télécommunications : Les infrastructures large bande à développer

« La large bande au service du développement durable ». Tel a été le thème choisi lors de la célébration de la Journée Mondiale des Télécommunications et de la société de l’information le 17 mai dernier. Le développement numérique est un catalyseur du développement durable. « Afin d’en concrétiser pleinement les avantages, il est impératif d’encourager le déploiement de réseaux large bande à haut débit, en les rendant accessibles à tous, y compris le plan financier », a annoncé le ministre des Postes, des Télécommunications et des Nouvelles Technologies, Rakotomamonjy André Neypatraiky. Pour Madagascar, le développement des infrastructures large bande est essentiel pour garantir l’utilisation novatrice des Technologies de l’Information et de la Communication, vecteurs de la fourniture de la santé, de l’éducation, de la gouvernance et du commerce. Ce qui contribue à une croissance économique durable.

Retombées. En fait, la large bande a la capacité de faciliter la prestation d’une plus large gamme de services et d’application, promouvoir les investissements et de fournir l’accès à l’internet à des prix abordables à tous les utilisateurs. C’est pourquoi, l’Union International des Télécommunications et la commission « La large bande au service du développement numérique » font actuellement campagne en faveur du développement de la large bande, un outil de développement durable. Ce sont en fait de puissants catalyseurs intersectoriels permettant au pays d’avoir une croissance économique, une inclusion sociale et un équilibre environnemental. « Nous sollicitons tous les acteurs du secteur des Télécommunications et TIC à prendre des mesures concrètes afin de promouvoir les actions visant à accélérer le déploiement de la large bande pour que tout un chacun puisse utiliser l’information et savoir réaliser ses aspirations pour assurer un développement durable », a souligné le ministre de tutelle. La collaboration étroite entre l’Etat, le régulateur, les opérateurs et les autres organes concernés est ainsi de mise afin que les retombées économiques positives du développement de la large bande soient maximales.

Recueillis par Navalona R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication