Famine dans le Sud : Distribution de semences pour des communes ciblées

Une opération d’urgence a été menée par  le ministère de l’Agriculture depuis janvier dernier pour faire face à la famine qui menace la population dans le Grand Sud du pays. Il s’agit de la distribution de semences de sorgho d’une quantité de 450kg, de 7 tonnes de lianes de patate douce et de 70 000 tiges de manioc. Ce sont des semences produites par le centre de recherche FIFAMANOR basé à Antsirabe. Le ministère a ciblé des communes comme Ianabinda, Bekily, Beraketa et Andalatanosy dans le cadre de cette opération d’urgence.

Ravitailler. En effet, c’est un choix stratégique compte tenu du fait que ces communes étaient les seules à encore bénéficier des eaux de pluie, a-t-on appris. Elles disposent en même temps d’infrastructures hydro-agricoles pour ne citer que le barrage de Menakopy dans la commune de Beraketa leur permettant de pratiquer les cultures irriguées.  L’objectif consiste à booster la production agricole dans ces communes afin qu’elles puissent ravitailler et approvisionner rapidement  en nourriture ou en semences les autres communes et villages les plus touchées par la famine tels qu’Anjapaly, Nikoly et Marolita. Raison pour laquelle le ministère de l’Agriculture a soutenu les paysans locaux pour produire davantage afin de faire face à la période de soudure.  Notons que les semences qui ont été distribuées sont des variétés, riches en apports caloriques d’autant plus que c’est à cycle court et adapté aux conditions climato-pédologiques de la région d’Androy. La production de ces communes ciblées sera ensuite reprise par le ministère de tutelle dans le but de subvenir aux besoins de la population dans les autres communes touchées par la famine. Ce qui permettra de réduire les risques de dépérissement des produits tout en diminuant le coût des opérations, a-t-on conclu.

Navalona R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire