Pétrole : La chute des cours du baril, porteuse d’espoir pour Madagascar

Une baisse des prix à la pompe serait un bon cadeau de Noël pour les consommateurs.

D’après les analystes, la chute continue des cours du baril est favorable pour Madagascar

Les cours du pétrole continuent de chuter sur le marché pétrolier mondial. Le baril de WTI a plongé de 7% tandis que le Brent dévissait sous les 60 dollars, sur fond de crainte d’une production surabondante face à une croissance mondiale réduite. Cette tendance à la baisse des prix du brut pourrait continuer d’après les analystes. Pour livraison en janvier, la référence américaine du pétrole, chutait d’environ 7%, à 50,90 dollars, dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex) par rapport à jeudi soir. La référence européenne du brut, le Brent estpour sa part, passé brutalement sous la barre symbolique des 60 dollars et cotait 59,48 dollars, en baisse de plus de 5%. Les investisseurs s’inquiètent de plus en plus de cette surabondance de pétrole sur le marché après la mise en place de nouvelles sanctions américaines contre l’Iran. Après une forte montée des cours depuis quatre, ans les prix sont maintenant retombés nettement.

Vérité des prix

Pour Madagascar, cette chute vertigineuse des cours du brut est porteuse d’espoir dans la mesure où elle écarte une nouvelle hausse des prix à la pompe. Faut-il en effet rappeler que depuis l’application de la vérité des prix, les prix à la pompe sont déterminés en fonction des cours du baril et du taux de change. Du coup, même s’il y a cette petite dépréciation de l’ariary, cette baisse des cours du pétrole brut pourrait influer sur les prix à la pompe. Bref, à défaut d’une baisse, l’on peut toujours tabler sur un maintien des prix actuels au mois de décembre prochain. Une perspective qui laisse croire que les prix des produits importés ne vont pas monter au mois de décembre. Une bonne perspective en somme pour la fin de l’année car les prix des cadeaux ne vont pas monter considérablement.

R.Edmond.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire