BCMM : 5 000 demandes de permis miniers en instance

Le ministère en charge des Mines et des Ressources stratégiques a gelé la délivrance de permis miniers depuis 2012. Il compte ainsi 5 000 demandes de permis miniers en instance au niveau du Bureau de Cadastre Minier de Madagascar (BCMM) si 2 000 permis sont en ce moment détenus par les opérateurs en activité. Dans le cadre de la politique générale de l’Etat, « nous prévoyons de délivrer 1 050 permis miniers avant juin 2020. Parmi lesquels, 500 permis de recherche, 500 autres permis pour la petite mine et les 50 permis restants constituent des permis d’exploitation. Mais la délivrance de ces nouveaux permis est soumise à des critères. Il s’agit entre autres, du respect des cahiers de charge environnemental et social, du professionnalisme et de la capacité technique et financière de l’opérateur exploitant », a rappelé le ministre de tutelle, Fidiniavo Ravokatra, lors de l’ouverture officielle de l’atelier de consultations publiques de toutes les parties prenantes au sein du secteur minier hier au Mining Business Center à Mamory Ivato. Cet atelier durera deux jours. L’objectif vise à émettre toutes les recommandations communes servant à assurer la bonne gestion et l’assainissement de ce secteur. Par ailleurs, il a été soulevé en marge de ces consultations publiques, le sort des neuf ressortissants chinois ayant effectués une exploitation aurifère illicite dans la commune de Lazarivo à Betioky Atsimo. En effet, ils ne disposent qu’un visa tourisme. Ils sont encore placés sous mandat de dépôt à Toliara, a-t-on conclu.

Navalona R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire