Conjoncture : Le secteur privé sur le qui-vive face à la crise sanitaire

Les entreprises s’inquiètent face à l’évolution de la Covid-19.

La crise de Covid-19 pèse de plus en plus sur les activités productives et la survie des entreprises. C’est ce que nous a expliqué Antonia Andrianarisoa, chef d’entreprise opérant dans le secteur des produits alimentaires locaux. D’après ses dires, les opérateurs économiques ne se sont pas encore remis des plus de six mois de confinement, au cours desquels, ils ont dû payer des charges obligatoires, tels que les loyers, alors qu’il n’ y avait aucune recette. « Pour le cas de mon entreprise, nous étions obligés de réduire de moitié l’effectif du personnel. Cette situation est déplaisante, aussi bien pour les employés que pour les employeurs, car nous aussi, avons investi pour l’amélioration de compétence de ces salariés obligés de quitter l’entreprise. Cette année est censée être une année de relance, mais avec l’évolution actuelle de la Covid-19 à Madagascar, nous sommes très inquiets. Cela fait plusieurs mois que l’on essaie de survivre et on n’a plus ce qu’il faut en réserve, pour faire face à un nouveau choc », a-t-elle affirmé. Par ailleurs, elle a souligné que l’année dernière, son entreprise a payé un acompte d’impôts assez important pour l’exercice 2020, alors que finalement, il n’y a eu aucune activité. Si tel est le cas de la majorité des entreprises, les recettes fiscales perçues par l’Etat risquent de baisser considérablement, pour cette année en cours.

Antsa R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire