Vakinankaratra : Un forum économique pour une relance post-covid

Lors du forum économique organisé à Antsirabe.

Des émissaires envoyés par le président du Sénat, Herimanana Razafimahefa, et conduits par Mme Dina Rajaonarison, une experte en charge du développement au sein de cette institution, ont organisé tout récemment un forum économique à Antsirabe, dans la région du Vakinankaratra.

Cet événement a vu la participation des maires et des conseillers municipaux ainsi que des représentants de tous les services déconcentrés dans la région, sans oublier les élus et les autorités locales à tous les niveaux.  Des opérateurs économiques œuvrant dans le domaine du développement rural y ont également été présents. « L’objectif vise à identifier toutes les contraintes ainsi que les opportunités visant à relancer l’économie régionale, et partant, nationale, après cette pandémie de Covid-19 », a soulevé Dina Rajaonarison, une experte en charge du développement au sein de la Chambre Haute. Les participants ont pu ainsi discuter librement avec ces émissaires envoyés par le président de cette institution, Herimanana Razafimahefa, dans le dessein de trouver ensemble des solutions adéquates contribuant au développement rural.

Contraintes majeures. Force est de reconnaître que la région Vakinankaratra est une région à vocation agricole. La majorité de la population sont des agriculteurs et des éleveurs. « Bon nombre d’exploitants agricoles familiaux se plaignent actuellement du problème d’accès aux intrants agricoles, notamment les engrais permettant de booster la production agricole étant donné que leurs prix ne sont pas à leur portée.  Ils éprouvent également un grand besoin en matière de produits phytosanitaires servant à éliminer les organismes nuisibles à leurs cultures ainsi que de produits vétérinaires indispensables pour la protection sanitaire des animaux d’élevage dans la région », a fait savoir, Baina, le Maire de la commune d’Andranomanelatra. Le Vakinankaratra est réputé pour l’élevage de vaches laitières. Par ailleurs, la recrudescence de l’insécurité et la difficulté d’accès à l’électricité,  ainsi que le problème d’adduction en eau potable constituent d’autres contraintes majeures liées au développement rural. Elles ont été identifiées par les participants dans le cadre de ce forum économique organisé à Antsirabe.

Élaborer des projets concrets. Il est à rappeler qu’outre l’adoption des lois, le Sénat a pour mission de contribuer au développement des Collectivités Territoriales Décentralisées, en se positionnant comme étant une interface entre ces dernières et le gouvernement. « Les maires et les conseillers municipaux, de leur côté, sont les mieux placés pour connaître les besoins de la population au niveau de leurs circonscriptions. Nous avons apporté des solutions, surtout d’urgence, face à certains problèmes qui peuvent être résolus sur place, suite aux discussions avec toutes les parties prenantes au niveau de la région. Néanmoins, des recommandations sont émises à l’issue de ce forum économique afin de trouver des solutions pérennes avec les ministères techniques concernés. D’ailleurs, un comité sera bientôt mis en place. Il se charge d’élaborer des projets concrets contribuant au développement rural en tenant compte de ces recommandations émises », d’après toujours les explications de Dina Rajaonarison, l’experte en charge du développement au sein du Sénat. Il faut savoir que ce forum économique sera organisé dans d’autres régions en vue d’assurer la relance post-Covid.

Navalona R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire