Frontières : Le GEM milite pour une ouverture aux touristes vaccinés

Les sites touristiques de renommée attendent désespérément les touristes étrangers.

Le tourisme est probablement le secteur le plus touché par les effets néfastes de la pandémie de Covid-19.

Les pertes d’emploi dans les entreprises touristiques se comptent par centaines. Le président du Groupement des Entreprises de Madagascar, Thierry Rajaona, l’a réitéré hier en marge de la signature d’un accord de partenariat entre le GEM et l’Agence Première Ligne.

Mesures draconiennes

Une situation catastrophique qui nécessite la prise de mesures draconiennes de la part des autorités en collaboration avec les professionnels du secteur. « Le GEM salue l’initiative du gouvernement qui a priorisé les vaccins pour les opérateurs et les employés des entreprises touristiques, notamment dans les zones les plus fréquentées par les touristes », a déclaré le président du GEM. Avant de poursuivre que compte tenu de l’insuffisance des aides apportées par l’Etat pour le secteur du tourisme, d’autres mesures plus courageuses doivent être prises pour relancer le secteur. « On en a parlé au sein du GEM et on est d’accord sur le principe d’une ouverture prudente des frontières », selon toujours le président du GEM. Ce groupement milite ainsi pour une ouverture des frontières dans les destinations touristiques, mais uniquement aux touristes vaccinés. « Cela permettra de relancer le tourisme qui reste un des secteurs déterminants pour la relance post-Covid », a ajouté Thierry Rajaona qui a pris l’exemple de l’Egypte pour étayer son raisonnement. En effet, une vaccination massive des professionnels du tourisme et une ouverture aux touristes vaccinés ont permis à l’Egypte d’enregistrer 500 000 visiteurs en seulement un mois.

Secteur minier

Toujours sur le plan économique, le président du GEM Thierry Rajaona a fait part de son inquiétude quant à la possibilité d’atteindre le taux de croissance de 4,5% estimé pour cette année. Selon lui, une reprise est constatée au niveau de certains secteurs, mais des efforts restent encore à faire si l’on veut atteindre les projections de croissance. « Avec la reprise d’Ambatovy et la hausse des cours du nickel ainsi que la bonne production de QMM et l’envolée des prix internationaux de l’Ilménite et du zircon, le secteur minier va contribuer à la relance », a-t-il notamment précisé. Tout en faisant remarquer que dans son ensemble, le secteur industriel traverse encore un de ses moments les plus difficiles.

R.Edmond.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

5 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. On doit accélérer la vaccination et ouvrir les frontières aux touristes vaccinés. L’économie souffre beaucoup de cette fermeture et beaucoup de gens n’ont aucune source de revenue à cause de cette fermeture prolongée.

  2. C’est une évidence que la frontière devrait être ouverte aux visiteurs vaccinés.

  3. Bonjour
    oui je suis comme vous…et il y en a beaucoup !
    je suis un habitué de Madagascar ou j’y passe la moitié de l’année. Je suis vacciné et j’attends aussi avec impatience l’ouverture des frontières.
    l’ouverture aux touristes vaccinés relancerai le tourisme qui est en pleine chute…c’est catastrophique pour les professionnels du tourisme. Ouvrez aux vaccinés !!

  4. Les touristes peuvent nous rapporter beaucoup de devises,…
    Ils sont sensibles aux arts Malagasy et pourquoi pas à notre boisson traditionnel tambavy VitaGasy ?

  5. bjr je suis francais resident a madagascar , je suis rentre en france suite a une ablation d’un bouton sur la cage thoracique effectue a tamatave, et maintenant j’attends la reprise des vols pour madagascar, je suis vaccine avec le janssens et je pense que beaucoup de vazaha comme moi attendent la reprise des vol
    bien a vous

Poster un commentaire