Energie et eau pour tous : De grandes avancées mises en avant par le MEAH

Passation de service entre la ministre sortante Voahary Rakotovelomanantsoa et le nouveau ministre Ladislas Adrien Rakotondrazaka, hier au MEAH Ambohijatovo. (Photo : Kelly R.)

« Pour l’héritage de la génération future et la réussite de Madagascar Emergent ». C’est dans cet esprit que s’est déroulée hier, la passation entre la ministre sortante Voahary Rakovelomanantsoa et son successeur Ladislas Adrien Rakotondrazaka. Un événement qui a été marqué par la satisfaction de l’équipe sortante, qui a évoqué les avancées réalisées, depuis ses 20 mois d’exercice au MEAH (Ministère de l’Eau, de l’Assainissement et de l’Hygiène. « Beaucoup d’objectifs ont été atteints, mais il reste encore beaucoup à faire pour le Velirano 2, pour mon successeur. La continuité et la succession de la fonction font partie du cours de la vie. Nous avons mis en place les bases du développement du secteur Eau, Assainissement et Hygiène tant au niveau national qu’international et remis la place de ce secteur que nous aimons tant, surtout pour le Sud de Madagascar », a déclaré Voahary Rakotovelomanantsoa. Pour sa part, le nouveau ministre s’est montré très enthousiaste à relever les grands défis dans les secteurs concernés par son département ministériel. Pour les deux parties, l’implication de tous, notamment des partenaires de développement, des associations, etc. est importante, pour avancer dans le développement du secteur de l’eau et de l’assainissement.

Antsa R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Un Commentaire - Ecrire un commentaire

  1. Chaque cérémonie de passation de maroquin est l’occasion de grandes déclarations mais très vagues de réalisations [on se demande toujours lesquelles!?] , de promesses d’engagements de projets bénéfiques pour la population[ on se demande encore lesquels]…
    puisque , hors covid-19, la situation des malgaches se détériore chaque jour davantage.
    Et les ministres sortants et entrants d’afficher des sourires ravis…pour « mitiger » la misère et la désespérance ambiantes.
    Oui, on est en droit d’espérer et d’obtenir mieux que de vaines promesses .

Poster un commentaire