Region Anosy : Raymond Filantsoa prêt à contribuer à son développement

Raymond Filantsoa, un technicien chevronné.

« Les critiques des membres de l’opposition envers le président de la République ne sont pas justifiées. Ils les émettent car ils ne supportent pas le progrès et le développement qu’apportent les décisions et les travaux d’Andry Rajoelina et son gouvernement ». C’est ainsi que Raymond Filantsoa, actuel maire de la commune rurale d’Analapatsy, dans le district de Taolagnaro, région Anôsy, résume la situation qui prévaut actuellement au pays. « L’opposition trouve des choses à dire sur les nouveaux membres du gouvernement alors que ce sont à la fois des techniciens et des politiciens. Ils sont aptes à accomplir leurs missions respectives ». Cet élu affirme également la légitimité du gouvernement Christian Ntsay puisque l’équilibre provincial est respecté. « Chaque province est représentée. Il ne doit plus y avoir de critiques », a-t-il ajouté.

Concernant les proches du président Rajoelina qui sont actuellement lancés dans une guerre interne, Raymond Filantsoa a indiqué que cela est dû au népotisme et à la camaraderie qui dominent dans l’Administration. « Les partisans qui ont lutté et qui ont contribué à le mettre au pouvoir sont dégoutés car, en retour, ils n’ont pas été considérés. Le copinage est devenu un maître-mot. C’est pour cela que des scènes de querelles sont divulguées au grand public. Alors que c’est dommageable pour notre président ».

Manager. Bien évidemment, ce patriote n’a pas manqué de toucher mot sur la situation à laquelle nos compatriotes font face dans le Sud. « La situation est cruelle. Des améliorations ont été constatées grâce notamment à la culture de patates douces. Mais cela ne suffit pas car, d’une part, la population ne peut les cultiver que durant une période limitée. D’autre part, c’est une denrée qu’on ne peut pas conserver trop longtemps ». Selon lui, il faut mettre en place une politique plus pérenne, afin de faire face au Kere.

Ce président de la fédération des maires de l’Anôsy ne cesse d’apporter son soutien à la population du Sud depuis plusieurs années. Pas seulement dans sa commune, à Analapatsy, mais également dans les communes et districts environnants. En témoigne la distribution fréquente de vivres et de produits de première nécessité. C’est un politicien au grand cœur d’après ses proches.

Après la nomination de Hatrefindrazana Jerry comme ministre, 53 maires sur les 68 de la région Anôsy l’ont sollicité pour prendre le poste de gouverneur. Ses pairs ont proposé son nom auprès du président Andry Rajoelina. « Ce n’est pas à moi de définir si je peux briguer cette fonction. Le seul et dernier mot revient au Chef de l’État. Tout ce que je peux dire c’est que l’ancien gouverneur, qui est devenu ministre coach de la région, et le ministre Tinoka Roberto, coach de la province de Toliara, connaissent mes compétences puisque nous avons collaboré depuis quelques années maintenant ».

Après des expériences professionnelles enrichissantes en France et en Allemagne, puis à aider la population locale en tenant des fonctions à responsabilités comme président du conseil communal, de l’association Fitafo ou celle des Transporteurs de l’Androy et Anôsy, Raymond Filantsoa ne demande qu’à contribuer encore plus au développement de cette région. Lui qui a également dirigé plusieurs entreprises dont les siennes, œuvrant dans différents domaines. La gestion humaine, il la connaît et la maîtrise à la perfection.

T.H

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire